«Les États-Unis n'ont pas d'autorité morale pour parler des droits humains » Bruno Rodríguez

La Havane, 14 mars, (RHC).- Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a souligné que les États-Unis manquent d'autorité morale en matière de droits humains.

Le chef de la diplomatie cubaine dénonce sur son compte Twitter la discrimination dont font l'objet les minorités aux États-Unis, la privation du vote de millions de citoyens, la violation des droits humains des migrants et les cas d'abus sexuel de mineurs sous la garde des autorités nord-américaines.

Bruno Rodríguez a ainsi réagi aux accusations de violations de droits humains que lancent des porte-paroles de Washington contre des pays latino-américains.

 

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up