Le congrès de la CTC débat de questions clés pour le développement du pays

La Havane, 23 avril, (RHC).- Les délégués au XXIe congrès de la CTC, la Centrale des Travailleurs de Cuba, débattent aujourd'hui des questions clés pour le développement du pays.

Distribués en cinq groupes de travail, les syndicalistes et ouvriers représentant toutes les provinces de notre pays analysent entre autres, les défis du mouvement ouvrier cubain pour la défense des droits et des devoirs des travailleurs.

Hier, le président cubain, Miguel Díaz-Canel a justement souligné l'importance du mouvement ouvrier dans des secteurs prioritaires de la nation : la préparation pour la défense et le développement économique.

Sur ce dernier point, il a insisté sur l'importance de concrétiser l'enchaînement productif au tourisme et à d'autres secteurs, ce qui donnera l'élan attendu au développement local durable.

Il a fait remarquer que le développement local est à la base de l'augmentation des salaires, de l'amélioration du niveau de vie de la population et de la souveraineté alimentaire.

«Il y a un grand potentiel qu'il faut transformer en règles dont nous avons besoin surtout maintenant au milieu de la situation que nous vivons. Vous avez présenté des suggestions afin de donner un élan au développement économique du pays sur la base de votre expérience. Vous apportez des éléments qu'il faut étudier afin de modifier et de perfectionner nos plans. Par exemple, les incohérences dans la politique salariale. Je demande à tous les ministres qu'ils commencent tout de suite à évaluer les réponses que nous devons donner aux remarques présentées à ce congrès de la CTC.

Nous pourrions, depuis le Conseil des ministres, établir un mécanisme de suivi bimensuel pour que les contributions et les décisions de ce congrès ne tombent pas dans l'oreille d'un sourd.

Vous savez que la situation complexe de l'heure nous impose deux priorités fondamentales : la défense du pays, la préparation pour la défense et l'économie.

A mon avis, les travailleurs cubains jouent un rôle de premier ordre dans ces deux domaines. Vous vous trouvez dans les deux scènes liées à ces priorités. Voilà pourquoi l'importance de ce congrès. Je crois que le congrès doit nous fournir aussi une compréhension de la situation des travailleurs en ce moment et il doit nous mener à une discussion plus systématique, plus vaste, plus précise des problèmes de l'économie nationale. »

 

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up