Le ministre cubain du Tourisme offre des garanties juridiques aux investisseurs étrangers

La Havane, 8 mai, (RHC).- Le ministre cubain du Tourisme, Manuel Marrero, a souligné ce mardi à l'inauguration officielle de la Foire internationale du Tourisme que Cuba offre aux investisseurs étrangers toutes les garanties juridiques suite à l'activation par l'administration Trump du chapitre III de la loi Helms-Burton. Le dit chapitre vise à décourager les investissements étrangers dans notre pays.

«Je voudrais vous transmettre que cette horreur juridique qui frappera en tout premier lieu les entreprises étasuniennes ne pourra pas être appliquée dans notre pays. Toutes les entreprises qui ont des affaires à Cuba bénéficient de la sécurité juridique totale qu'offre la loi 118 des investissements étrangers et de loi 80 de réaffirmation de la Dignité et de la Souveraineté de Cuba.»

L'Espagne est à l'honneur de cette édition de la Foire internationale du Tourisme qui se tient dans l'enceinte de l'ancienne Forteresse de San Carlos de la Cabaña.

A l'inauguration de la rencontre, la ministre espagnole de l'Industrie, du Commerce et du Tourisme, María Reyes, a confirmé la détermination des hommes d'affaires espagnols de participer au développement de Cuba où ils ont une présence importante et l'engagement de son gouvernement de défendre les intérêts de ses entreprises face à l'activation du chapitre III de la loi Helms-Burton.

« L'Espagne s'est mise à la tête de la résistance à cette mesure au sein de l'Union Européenne.

Nous rejetons énergiquement cette décision de l'administration nord-américaine. Nous considérons que l'application extra-territoriale de cette législation va à l'encontre du droit international et sera à l'origine d'une espirale de demandes et de contre-demandes qui vont empirer les relations économiques transatlantiques. Mais elle va surtout affecter la population cubaine dans son ensemble.

Donc, l'Espagne est aujourd'hui prête non seulement à défendre les intérêts des entreprises espagnoles mais aussi à tendre la main au peuple cubain et à continuer à travailler comme nous l'avons fait ces dernières années pour la prospérité du peuple cubain.

Vous comptez, comme je dis souvent, sur l'engagement du peuple espagnol, sur son appui et sur son accompagnement.»

 

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up