Cuba, un projet gênant pour les États-Unis

La Havane, 3 sept. (RHC).- Salim Lamrani, professeur français à l'université de La Réunion, grand connaisseur des relations entre Cuba et les États-Unis, a souligné dans une interview qu'il a accordée à l'agence Prensa Latina que Washington souffre encore de l'incapacité d'accepter la réalité d'une Cuba libre et indépendante.

«Washington ne tolère pas qu'un petit pays décide de suivre au pied de la lettre un droit indéniable de l'humanité qui est celui de choisir sa propre destinée » a-t-il souligné.

Dans ses déclarations à Prensa Latina, Salim Lamrani a assuré que Cuba incarne le principe non négociable de l'égalité souveraineté car elle n'accepte pas d'ingérences dans ses affaires intérieures et car elle défend le principe selon lequel il ne peut pas y avoir de dignité sans indépendance, ce qui gêne la Maison Blanche.

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up