Les diplomates cubains en poste aux Nations Unies expulsés de façon injustifiée par Washington rentrent à La Havane

La Havane, 21 septembre (RHC)- Depuis ce vendredi se trouvent à La Havane les deux diplomates cubains en poste à la mission de Cuba aux Nations Unies, expulsés de façon injustifiée par le gouvernement des États-Unis, après avoir été accusés de réaliser des activités contre la sécurité nationale de ce pays.

Jorge Peña Argilagos, ministre conseiller et Rolando Vergara Zito, premier secrétaire, ont été accueillis par la vice-ministre des Affaires étrangères Anayansi Rodríguez, le jour même où le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez a accusé le gouvernement de Donald Trump de créer de plus grandes tensions bilatérales et de provoquer une escalade de tensions diplomatiques pouvant conduire à la fermeture d'ambassades.

Au cours de la présentation à la presse du rapport sur les dégâts causés par le blocus nord-américain cette dernière année, Bruno Rodríguez a qualifié d'injustifiée l'expulsion des deux diplomates de la Mission Permanente de Cuba aux Nations Unies. Il a souligné que le prétexte avancé n'est qu'une calomnie vulgaire.

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up