Diaz-Canel avec Alberto et Cristina, deux rencontres entre amis

BUENOS AIRES, Argentine - Le président de la République de Cuba, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a entamé sa troisième journée d'activités dans cette ville sud-américaine par une rencontre, dans la salle « Eva Peron » de la Casa Rosada (Maison Rose), avec son homologue argentin Alberto Fernandez.

Selon une information de Bruno Rodriguez Parrilla ministre cubain des Relations extérieures, sur son compte Twitter, au cours du dialogue, les deux présidents ont souligné la volonté commune de renforcer les relations bilatérales et les liens historiques d'amitié entre leurs peuples, ainsi que l'importance de promouvoir les liens économiques et commerciaux.

L’entretien, qui a eu lieu ce mercredi, quelques heures après la prise de fonction de Fernandez en tant que chef d'État ce pays d’Amérique du Sud, a confirmé l'importance que les deux gouvernements attachent aux liens tissés par une histoire commune de longue date.

Sur le site Web officiel de la Casa Rosada, le Palais présidentiel, au cours de leur entretien les deux présidents ont souligné l'importance d'accroître les échanges d'aliments et de médicaments, en mettant particulièrement l'accent sur ces derniers, notamment les médicaments génériques pour les personnes âgées en Argentine, ainsi que d'intensifier les liens dans les secteurs technologique et scientifique.

Faisant référence aux liens qui existent entre les deux pays, le président Fernandez a déclaré que « nous allons avancer dans la coopération mutuelle » afin de renforcer les échanges culturels et sportifs entre l'Argentine et la Grande Île des Antilles. « Nous avons un engagement de fraternité avec Cuba », a-t-il affirmé.

Le ministre argentin des Affaires étrangères Felipe Sola et la chef de cabinet adjoint Cecilia Todesca, étaient également présents.

Peu avant de mettre un terme à son programme de travail en Argentine avant de retourner à La Havane, le mercredi après-midi, le président de la République de Cuba a assisté une rencontre de la vice-présidente Cristina Fernandez de Kirchner au Congrès national. Un moment fort mêlé d’admiration et de respect.

Ainsi, les relations entre Cuba et l'Argentine se consolident, et ces deux entretiens en sont le meilleur exemple.

Tiré de Granma

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up