Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Le New York Times révèle l'existence d'un autre réseau illégal d'espionnage contre Cuba et contre d'autres pays

New York, 22 avril (RHC/Cubadebate) – Dans un article publié ce lundi, le quotidien étasunien «The New York Times » a révélé que le Département d'États des États-Unis a fourni 2,8 millions de dollars à un groupe de hackers et d'activistes communautaires et connaisseurs de programmation pour mettre au point un système de réseaux permettant à des personnes proches des intérêts de Washington à Cuba et dans d'autres parties du monde de se communiquer sur Internet sans interférences des gouvernements de leurs pays.

Le New York Times relève que ce réseau a été testé dans la ville de Sayada, en Tunisie, , commencé par des académiciens et par des experts en informatique tunisiens qui ont participé au soulèvement de 2011 qui a renversé le gouvernement du président Zine al-Abidin Ben Ali. Le réseau de Sayada n'est pas branché sur Internet, mais il couvre de grandes surfaces de la localité où habitent quelque 14 000 personnes.

« Il est clair que les États-Unis voient Sayada comme un test du concept avant de le déployer dans des zones plus disputées » a indiqué le New York Times qui a mis l'accent sur le financement par l'USAID, l'Agence Étasunienne pour le Développement International de programmes, de l'OTI, l'Open Technologie Institute et du programme similaire de twitter pour Cuba appelé Zunzuneo.

« L'USAID a accordé une subvention pour trois ans à la New America Foundation pour faire en sorte que cette plate-forme soit disponible à Cuba » a indiqué Matt Herrick, un porte-parole de l'agence.

Il a indiqué que l'USAID a utilisé 4,3 millions de dollars pour la création de ce type de réseaux à Cuba. « Le logiciel, appelé « Commotion » est une importante recomposition de systèmes de connexion sans fils qui ont été appliqués durant des années par des experts dans toute l'Europe » souligne le New York Times. 

« Cependant -a ajouté Matt Herrick, nous sommes en train de réviser le programme et il n'est pas opérationnel à Cuba en ce moment » .

Le New York Times révèle cependant que Radio Free Asia, une station financée par le gouvernement des États-Unis a accordé un budget d'un million de dollars pour explorer l'application de ce type de réseaux à l'étranger.

« Les pays concernés n'ont pas été révélés » a signalé Sascha Meinrath, fondateur de l'Open Technology Institute at the New America”, et il a ajouté : «Je ne peux pas parler d'endroits spécifiques car des vies pourraient être en danger ».

Le projet « Commotion » est pris en charge par l'OTI, une initiative de la New America Foundation, un « think Tank » dont le siège est à Washington.

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

6760935

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4694
  • Aujourd'hui: 4016
  • En ligne: 165
  • Total: 6760935