« Cuba résiste et adopte des mesures émancipatrices» : Miguel Díaz-Canel

La Havane, 18 jan. (RHC).- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, a déclaré ce vendredi à la presse que notre pays développe une culture de la résistance et des mesures émancipatrices face à l’hostilité croissante des Etats-Unis.

Au cours de la dernière journée d’une visite de travail qu’il a réalisée dans la province de Las Tunas en compagnie de hauts responsables du gouvernement, Miguel Díaz-Canel a dénoncé la perversité et l’arrogance avec lesquelles l’administration Trump agit contre Cuba.

Il a avancé que pour la Maison Blanche la situation en Amérique Latine et dans le monde s’est compliquée à cause des excès commis et qu’elle commence à chercher des prétextes pour en inculper d’autres.

«On nous accuse de traite de personnes, dans une question aussi sensible pour les Cubains que les missions médicales et toute notre volonté de mener la solidarité aux plus nécessiteux et de partager ce que nous avons » a-t-il signalé.

Il a rappelé qu’on tente de faire retomber sur La Havane la responsabilité de ce qui arrive au Venezuela.

Díaz-Canel a qualifié de perverse l’accusation comme quoi Cuba provoquerait les manifestations qui ont lieu dans plusieurs pays latino-américains. «C’est claire que ces peuples descendent dans la rue pour mettre en question les excès du néo-libéralisme » a-t-il relevé.

Il a assuré que toutes les semaines les Etats-Unis font un nouveau tour de vis aux pressions et menaces contre Cuba

«Malgré ce harcèlement nous continuons à nous fixer comme politique, comme volonté le fait d’avancer sur la voie du rétablissement des relations avec les Etats-Unis. » Mais il a enchaîné qu’une éventuelle normalisation des relations doit partir du respect mutuel et en pleine connaissance d’une cohabitation avec des différences idéologiques.

Source : Prensa Latina

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up