Logo Radio Habana Cuba

Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Le PT-Brésil rejette la campagne contre la collaboration médicale de Cuba

image Prensa Latina

image Prensa Latina

Brasilia, 3 février (Prensa Latina) « Il est inacceptable que les États-Unis lancent aujourd’hui une campagne diffamatoire contre la collaboration médicale de Cuba, contre l’expérience de la solidarité internationale que l’île offre humainement depuis plus de cinq décennies ».


C’est ce qu’a affirmé à Prensa Latina le leader du Parti des Travailleurs (PT) à la Chambre des Députés du Brésil, Paulo Pimenta, qui a précisé que 'cette contribution médicale a sauvé des millions de vies dans de nombreuses parties du monde, presque toujours sans soins de santé et où les seuls existant sont fournis par des professionnels cubains'.

La croisade de Washington démontre qu’il y a une position sans limites de cruauté et que le Gouvernement des États-Unis est capable de toute action pour promouvoir cette campagne internationale qui vise à affaiblir la résistance et la solidarité dans le monde entier, a-t-il souligné.

Puis il a déclaré que son peuple est toujours profondément choqué par la position du Gouvernement brésilien à l’Assemblée Générale des Nations Unies en novembre dernier, votant en faveur du blocus appliqué contre Cuba par les États-Unis depuis près de 60 ans.

Lors du vote à l’ONU, Cuba a reçu le soutien écrasant de la communauté internationale, lorsque 187 États membres se sont prononcés contre le siège économique, commercial et financier de Washington.

Seuls deux pays se sont abstenus : la Colombie et l’Ukraine, tandis que les États-Unis, Israël et le Brésil ont voté contre la levée du blocus et se sont retrouvés isolés face aux revendications de la majorité de la communauté internationale. Pour Pimenta, 'il est honteux que le Brésil s’aligne sur les États-Unis, Israël dans un vote qui contredit toute notre histoire de solidarité'.

Le problème de l’extrémiste de droite Jair Bolsonaro, a précisé le député, c’est de réagir comme un président actif aux intérêts des Etats-Unis en Amérique du Sud'.

Il a révélé qu’il y avait « de forts indices de sa participation aux événements survenus en Bolivie et au Venezuela. La façon dont il (Bolsonaro) a réagi à l’élection dans les urnes d’Alberto Fernández en Argentine est très dangereuse ».

'Ainsi, de la même manière qu’il agit en politique intérieure, avec un discours violent et agressif contre la société brésilienne, il le fait également contre le Venezuela et Cuba et alimente la haine, les préconcepts et la discrimination', a-t-il ajouté.

Le leader du PT a insisté sur le fait que le gouvernement de Bolsonaro affecte la souveraineté nationale et l’autodétermination, et a invité à créer un nouveau mouvement dans le pays pour en finir avec la voix du fascisme.

« Bolsonaro ne se contente pas d’être un allié passif de Donald Trump. Il veut être reconnu comme un capitaine prêt à faire le sale boulot qui intéresse Washington contre les peuples d’Amérique Latine et des Caraïbes », a souligné Pimenta.

Prensa Latina

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

7680719

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 6907
  • Aujourd'hui: 6922
  • En ligne: 260
  • Total: 7680719