Économie et lutte contre le Covid-19 à l'ordre du jour des autorités cubaines

 

La Havane, 17 avril, (RHC).- La réunion des autorités cubaines qui fait quotidiennement le suivi des mesures de prévention et de contrôle du Covid-19 a aussi analysé ce jeudi des questions vitales pour l'économie nationale.

Sous la présidence du Chef d'État, Miguel Díaz-Canel et du Premier ministre, Manuel Marrero, la réunion a analysé les actions entreprises pour éliminer les illégalités commises dans le secteur des constructions urbanistiques notamment à La Havane.

Inés María Chapman, vice-première ministre, s'est prononcée pour la prise de mesures immédiates là où sont dressées des logements improvisés car cela rend plus complexe la situation épidémiologique que vit le pays.

Le Premier ministre Manuel Marrero a signalé qu'il fallait s'attaquer aux causes.

«Cette bataille n'est pas seulement gagnée avec l'élimination des illégalités existantes, il faut aussi éviter que d'autres apparaissent » a-t-il souligné.

Le plan de distribution des marchandises sur les marchés au détail n'avait pas été respecté dans sa totalité fin mars. Betsy Díaz, ministre du Commerce intérieur a signalé que ce plan était à cette date-là à 85%, un chiffre inférieur par rapport à la même date de l'année dernière.

Jorge Luis Tapia, vice-premier ministre, a de son côté plaidé pour l'exploitation de toutes les capacités et potentialités dont dispose l'industrie alimentaire pour diversifier l'offre à la population.

A ce sujet, le Premier ministre a précisé que les mesures de distanciation sociale appliquées ne signifient pas l'interdiction des ventes dans les restaurants. Il a indiqué que ces commerces doivent poursuivre leurs services à domicile ou de plats à emporter. «Les mesures appliquées visant à réduire la présence de gens dans la rue ».

La réunion de ce jeudi a également analysé la marche du programme pour la construction de logements qui fin mars, était à 23% de la planification annuelle.

A ce sujet, Manuel Marrero a souligné que malgré la situation sanitaire actuelle, le programme du logement est toujours prioritaire.

Le ministre de la Santé, le Dr José Angel Portal a informé les participants de la situation épidémiologique du pays.

Il a fait état en particulier de nouveaux événements de transmission locale dont un dans un foyer de personnes du troisième âge à Santa Clara.

Le ministre de la Santé que les autorités sanitaires provinciales et de la commune spéciale de l'île de la Jeunesse analysent quotidiennement les problèmes et les vulnérabilités.

Le président Miguel Díaz-Canel a d'autre part appelé au travail plus rigoureux car Cuba vivra, selon les pronostics des scientifiques, l'étape plus complexe du Covid-19 dans les semaines qui viennent.


 

«Il faut maintenant plus de rigueur, plus de précision, plus d'exigence, plus de discipline, plus de dévouement, plus de sacrifice et plus de détails. Nous devons éviter dans l'avenir le travail mal fait réalisé dans des centres d'accueil, dans le fonctionnement interne d'un groupe d'institutions de la santé, dans l'organisation de l'attention aux couches vulnérables de la population et dans les services à la population. »

Miguel Díaz-Canel a insisté sur la création de nouvelles capacités dans les salles de soins intensifs et sur le choix et la formation des équipes médicales qui vont assurer les services de ces salles. Il s'est prononcé pour la protection à tout moment du personnel de la santé.

Il a d'autre part signalé qu'il fallait à tout prix éviter les agglomérations de gens. Il s'est prononcé pour une meilleur organisation des files d'attente et pour le perfectionnement du système créé pour la livraison à domicile des médicaments pour les personnes vulnérables.

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up