Miguel Díaz-Canel se prononce pour le perfectionnement de la gestion du Covid-19

Les autorités cubaines suivent quotidiennement les mesures de prévention et de contrôle du Covid-19.

La Havane, 3 septembre, (RHC).- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, s’est prononcé ce mercredi pour le perfectionnement de la gestion du Covid-19.

La journée n’a pas porté de bonnes nouvelles. Les autorités sanitaires ont confirmé ce mercredi matin 61 nouveaux cas et 3 décès.

Au cours de la réunion du groupe temporaire pour la prévention et le contrôle de la maladie, le président Miguel Díaz-Canel a ainsi réagi à ce constat.

«La journée n’a pas été favorable aujourd’hui. Nous avons dû déplorer trois décès. Il y a longtemps que nous n’avions pas cette quantité de décès. Qui plus est, nous avons déploré des décès deux journées consécutives. Le nombre de cas est monté aussi aujourd’hui. Ce sont là les complexités pour lesquelles nous devons avoir la capacité d’y faire face. C’est comme ça que se conduit cette maladie. Nous allons gagner cette bataille dans la mesure où, je l’ai dit à d’autres occasions, le peuple jouera un rôle de premier plan aux côtés de tout le système institutionnel, en particulier du système de santé.

Mais nous devons aussi nous arrêter pour faire une analyse bien précise, très poussée des choses qui nous arrivent chaque jour. La vie est en train de nous montrer qu’il faut analyser les particularités de chaque nouveau cas confirmé, son lien à quel événement, la manière dont  l’événement a été géré et aussi, chaque patient qui se retrouve dans un état grave ou critique. Il faut consacrer du temps à cette analyse tous les jours. Nous pourrons ainsi trouver des clés pour le perfectionnement de la gestion de la maladie».

La Havane accuse toujours la situation la plus compliquée. Le ministre cubain de la Santé, le Dr José Angel Portal, a signalé que sur les 573 personnes contrôlées positives au Covid-19, 494 sont hospitalisées à La Havane.

Suite au dépistage ces 15 derniers jours de 496 cas positifs, La Havane montre le taux d’incidence de la maladie le plus élevé de notre pays 23,23 pour 100 mille habitants.

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up