Díaz-Canel évalue la marche du programme hydraulique cubain

Photo / Estudios Revolución.

La Havane, 8 oct. (RHC) Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, a évalué ce mardi la marche du programme de développement hydraulique du pays.

Les autorités du secteur ont analysé comment gérer, respecter et maintenir les services d'eau potable et d'assainissement de manière sûre.

La réunion s'est concentrée sur la situation dans la capitale, affectée par la sécheresse et l'impact négatif du Covid-19.

Malgré ce contexte, «près de 800 000 habitants de La Havane ont bénéficié des travaux réalisés cette année dans le cadre d’un programme qui sera mis en œuvre jusqu'en 2030", rapporte le site de la Présidence.

L’article signale qu’au cours du premier semestre, les investissements réalisés dans le secteur se sont élevés à près de 35 millions de pesos, soit six pour cent de plus que prévu pour cette étape. En outre, pendant cette période, 50,5 kilomètres de réseaux et de conduites ont été mis en place pour l'approvisionnement de La Havane.

L'Institut National des Ressources Hydrauliques a assuré que la population et le développement économique de cette capitale exigent plus d'eau que celle disponible sur le territoire, de sorte que de nouvelles sources d'approvisionnement sont recherchées dans les provinces voisines.

Au cours de la réunion, des propositions ont été analysées qui, à partir d'une approche scientifique et innovante, cherchent des solutions dans le secteur de l'eau cubain.

Miguel Díaz-Canel s'est intéressé à l'idée d'une réhabilitation modérée et à la sectorisation des réseaux dans les systèmes d'approvisionnement en eau.

Il s'agit d'actions partielles et non invasives qui découlent d'un diagnostic du système visant à restaurer son efficacité selon la conception d'origine et avec des améliorations futures, explique le site.

A la veille de la réunion, le gouvernement cubain a analysé la marche d'autres programmes prioritaires de notre pays tels que la biotechnologie, le sucre et l'énergie.

Cuba a mis en œuvre une stratégie économique et sociale pour faire face à la crise déclenchée par le  Covid-19 et le renforcement du blocus étasunien.

Le plan prévoit des actions qui visent à substituer les importations, encourager les exportations,  promouvoir l'application de la science et de la technologie, augmenter la production alimentaire et renforcer les chaînes de production.

Source: Prensa Latina

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up