L'indépendance productive au centre de la visite du gouvernement à Villa Clara

Le président Miguel Díaz-Canel a visité l'organoponique Las Marianas à Villa Clara. Photo: Estudios Revolución

La Havane, 23 oct. (RHC) - Le président cubain Miguel Díaz-Canel a appelé jeudi au renforcement de l'indépendance productive de l'agriculture, un des points principaux de la nouvelle stratégie économique, lors d'une visite du gouvernement dans la province de Villa Clara

Dans le cadre de son programme, le président a visité la société agricole de la vallée de Yabu, où il a insisté sur l'augmentation des systèmes d'irrigation pour de meilleurs rendements agricoles.

Il est nécessaire d'avancer par nous-mêmes, une exigence de notre temps avec la gestion de la science pour aller vers un plus grand développement, a déclaré le chef de l'Etat.

L'entité, avec plus de 2 500 hectares de fonds agricoles en fonctionnement, exécute un programme d'investissement au profit de 2 108 hectares avec des techniques d'irrigation.

Dans ce sens, Miguel Diaz-Canel a appelé à renforcer la chaîne de production avec des mini-industries pour parvenir à une utilisation maximale des capacités et diversifier les offres.

Six vice-ministres et ministres de plusieurs portefeuilles participent à la visite de travail dans des centres d'intérêt économique et social et au suivi des mesures décidées lors de visites précédentes.

Selon le compte-rendu officiel de la présidence cubaine dans Twiter, le président a commencé le travail de l'après-midi à l'entreprise industrielle Angel Villarreal, producteur et distributeur des cycles de la marque Minerva qui, au cours du prochain mois de novembre, élargira sa gamme d'équipements grâce au développement de vélos mécaniques et électriques, ainsi que de tricycles, de portes et de boîtes électriques (ces dernières liées au programme de logement).

Le président cubain s'est également intéressé aux projets actuellement développés par l'université centrale «Marta Abreu» de Las Villas -UCLV-, tels que ceux associés à l'Institut de biotechnologie des plantes, où l'embryogenèse somatique est utilisée dans la recherche de cultures plus efficaces et où les produits sont exportés par le biais du ministère de l'Agriculture, selon le compte-rendu de la présidence cubaine.

Miguel Díaz-Canel a également visité l'usine expérimentale de production de matériaux de la construction qui, depuis son démarrage mardi le 13 octobre, a produit 40 tonnes de ciment écologique à faible teneur en carbone (LC3) et a une capacité de huit tonnes par équipe. Là, le président a échangé avec des professeurs et des chercheurs et a laissé sa signature avec une craie de l'usine de l'UCLV, une autre initiative originale qui permettra d'économiser des ressources et de remplacer les importations, a publié la Faculté de construction de l'UCLV dans son compte officiel sur Twiter.

À l'université, le chef de l'État a visité Interfaz S.A., une entreprise qui a pour mission de relier les universités, les entités scientifiques, technologiques et d'innovation du pays, ainsi que les secteurs de la production et des services, dans le but de gérer des projets commerciaux, de transformer les technologies et de fournir des consultations et des conseils.

Une rencontre avec des jeunes étudiants qui se sont distingués lors de la lutte contre le Covid-19 dans la géographie centrale, accompagnés de plusieurs ministres et des plus hautes autorités de la province, a mis le point final à la visite dans ce centre d’études.

«Cette année a été marquée par beaucoup d’incertitudes, résistant aux pressions des États-Unis,  à leurs menaces, à leurs tentatives ingérence dans nos affaires intérieures, aux persécutions financières, au renforcement du blocus et nous voici. Nous essayons d’avancer au milieu de tant de difficultés. Et puis, le Covid-19 qui a déstabilisé le monde entier. Au milieu de cette situation si complexe, ce que vous avez fait en plus de nous donner beaucoup de confiance, démontre votre croissance en matière d’humanisme, une croissance de conscience citoyenne, une croissance révolutionnaire.»  a-t-il souligné

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up