Les États-Unis sont isolés à la réunion de l'OEA dans leurs prétentions d'exclure Cuba du prochain sommet des Amériques

Asunción, 6 juin, (RHC).- Les États-Unis ont échoué dans leur tentative d'exclure Cuba du prochain sommet des Amériques. Les pays latino-américains ont réclamé à l'assemblée de l'OEA qui a siégé au Paraguay la participation de notre pays à ce sommet.

Les unes après les autres, les délégations latino-américaines ont rejeté les propos de la représentation des États-Unis qui voulait empêcher la présence de Cuba ou la conditionner. Nombreuses d'entre elles ont même annoncé qu'elles ne participeront pas à cette rencontre si Cuba n'y est pas.

Le premier à affronter les États-Unis a été le Panama, pays siège du prochain sommet. Les représentants de l'Équateur, du Nicaragua, du Venezuela, de l'Argentine, du Brésil, de la Bolivie, de Sainte Lucie, de Saint Vincent et les Grenadines, de l'Uruguay, du Mexique, de la Dominique, de Trinité et Tobago, de la Barbade, de la Colombie, du Salvador, du Paraguay et du Pérou ont été catégoriques quant à la participation de Cuba au sommet.

Les États-Unis n'ont été appuyés que par le Canada.

Cette réunion a également approuvé Haïti comme siège de la 45 période ordinaire des sessions de l'Assemblée Générale de l'OEA, prévue pour juin de l'année prochaine.

Édité par Michele Claverie



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up