Des Argentins réaffirment leur solidarité avec les 3 antiterroristes cubains prisonniers aux États-Unis

Buenos Aires, 18 juillet (RHC/PL).- Des membres du Comité Argentin pour la Libération des 5 ont renouvelé leur disposition de redoubler d'efforts dans la lutte pour obtenir la libération des 3 antiterroristes cubains prisonniers aux États-Unis.

Fernando González, et René González, deux des 5, ont déjà purgé la totalité de leurs peines injustes et se trouvent à Cuba.

Les membres de ce comité se sont réunis dans la Maison de l'Amitié Argentine Cuba pour écouter trois de ses membres parler des moments vécus à Washington au cours des récentes journés en faveur de la libération de Gerardo Hernandez, de Ramón Labañino et de Fernando González.

Les militants qui ont pris la parole ont été Aracelys Ferreira, députée nationale du Front pour la Victoire ; la présidente de la Ligue Argentine pour les Droits de l'Homme, Graciela Rosenblum, et le consultant juridique de l'Association Américaine des Juristes , Beinusz Szwkler.

Après avoir relevé la répercussion positive qu'ont eu les journées organisées à Washington, Graciela Rosenblum s'est référé à la nécessité de matérialiser la convocation qu'a lancée René González, l'un des 5 qui a purgé sa peine et qui se trouve à Cuba, à la création d'un jury de millions de personnes pour obtenir la libération de ses camarades.

« Nous n'allons pas abandonner la lutte pour la libération de ces trois camarades injustement jugés et condamnés » a indiqué cette remarquable militante en faveur du respect des droits de l'Homme.

Pour sa part, Aracelys Ferreira, députée nationale du Front pour la Victoire a signalé qu'au cours d'un échange de vues qu'elle a eu avec un groupe de congressistes étasuniens, ceux-ci se sont dits intéressés par la recherche d'une solution à cette affaire qui dure depuis plus de 15 ans déjà.

Aracelys Ferreira a ajouté que lorsqu'ils ont abordé le thème du blocus étasunien contre Cuba, ses interlocuteurs étasuniens manquaient d'arguments pour justifier le maintien d'une telle mesure. Elle a signalé qu'elle a constaté chez eux un intérêt croissant pour l'obtention de la fin de cette politique hostile.

La députée nationale du Front pour la Victoire, de l'Argentine, a exprimé sa disposition d'œuvrer auprès de ses collègues pour obtenir des déclarations en faveur de la libération des 3 antiterroristes cubains qui sont toujours en prison aux États-Unis.

De son côté, le juriste Beinusz Szwkler a mis l'accent sur le fait qu'il a constaté cette année une augmentation du nombre de participants aux journées de Washington et un plus grand nombre d'activités par rapport à l'année dernière.

Il a ajouté que le fait qu'un plus grand nombre de congressistes étasuniens a échangé des vues avec les participants révèle un changement positif d'opinion sur l'affaire.

Ce remarquable juriste a lancé l'idée d'organiser des défilés en bicyclettes dans les rues de Buenos Aires pour attirer encore plus l'attention de l'opinion publique sur l'affaire de nos compatriotes.

Édité par Peio Ponce



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up