Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Piedad Córdoba réaffirme son appui aux antiterroristes cubains

La Havane, 28 septembre (RHC)- L'ex-sénatrice colombienne Piedad Córdoba a réaffirmé à La Havane son engagement envers la cause des 5 antiterroristes cubains condamnés injustement aux États-Unis.

Après s'être réunie avec René González, un des 5, et avec les proches des 4 autres combattants contre le terrorisme qui sont toujours en prison aux États-Unis, Piedad Córdoba a souligné que les peines imposées aux 5 ont été la manière qu'a trouvée Washington de punir le peuple cubain pour avoir décidé d'être libre et démocratique.

L'ex-sénatrice colombienne a également réaffirmé le soutien de beaucoup d'organisations de son pays qui sont disposées à poursuivre la bataille pour la libération de Gerardo Hernández, de Ramón Labañino, d'Antonio Guerrero et de Fernando González.

René González a purgé sa peine et se trouve à Cuba. Il était soumis aux États-Unis à un régime draconien de liberté surveillée. La juge Joan Lenard l'a autorisé à rester définitivement à Cuba où il était venu assister aux funérailles de son père.

La dirigeante du mouvement «Des Colombiens et des Colombiennes pour la Paix » a ajouté qu'elle entend promouvoir un documentaire sur l'affaire au cours du programme « Causa Justa » qu'elle conduit sur Telesur, la chaîne latino-américaine de la télévision, afin que tous les peuples des Amériques et notamment celui des États-Unis, sachent la vérité sur les 5 Cubains.

Piedad Córdoba a encore ajouté :

« Cela a été très émouvant de pouvoir voir René. Nous devions participer, cela fait 15 ou 20 jours à une rencontre de solidarité mais étant donné que je n'ai pas pu y assister je fais tout ce qui est à ma portée pour honorer l'engagement de lutter et de convoquer la solidarité mondiale au sujet d'une affaire d'un grand impact, d'une grande signification, surtout en raison de la déshumanisation que traduit la condamnation des 5 et du caractère arbitraire des motifs et de l'utilisation de la loi au service des intérêts du gouvernement étasunien ».

Piedad Córdoba s'est également référée à l'attitude adoptée par René González dans sa lutte inlassable pour ses camarades encore en prison:

« C'est très intéressant d'écouter parler René mais surtout de constater le moral très élevé qu'ils ont, lui et ses camarades qui sont toujours en prison. René a dit que le fait d'être à Cuba lui fait penser qu'il n'en est jamais sorti et qu'en même temps il a l'impression d'être toujours aux côtés de ses camarades. Cela est très significatif pour nous, Colombiens, en raison de la guerre que nous avons été obligés de vivre. Donc cela a été très émouvant et réconfortant de voir René avec un moral si élevé, avec une décision tellement claire d'engagement car il pourrait se croiser les bras en se disant qu'il est déjà sorti de prison et qu'il va se consacrer à refaire sa vie mais c'est tout le contraire. Son cœur est ici, mais son esprit et son âme sont là-bas aux côtés de ceux qui sont aussi en train de lutter pour pouvoir retourner à Cuba, après tant d'années d'emprisonnement pour refaire leurs vies ».

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

3860348

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4037
  • Aujourd'hui: 3487
  • En ligne: 185
  • Total: 3860348