Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Le congrès international de laboratoires bio-pharmaceutiques s'ouvre à La Havane

La Havane, 22 septembre (RHC).- Des spécialistes cubains de LABIOFAM, le Groupe d'Entreprises des Laboratoires Bio-pharmaceutiques et des représentants de plusieurs pays du monde assistent depuis aujourd'hui jusqu'à jeudi au congrès international de laboratoires bio-pharmaceutiques pour analyser les défis des Sciences Biomédicales Contemporaines.

Dans des déclarations à la presse, le docteur Marianne Engulla, assesseur de Santé de la Communauté Économique d'Afrique de l'Ouest a mis en exergue la contribution des experts cubains et l'efficacité des bio-larvicides Bactivec et Griselesf dans la lutte contre la malaria dans cette région.

Des spécialistes de Labiofam travaillent en Angola, au Ghana, au Nigeria, en Zambie, au Gabon, en Guinée Équatoriale et au Burkina Fasso et la possibilité existe d'étendre le programme à d'autres pays.

Actuellement, trois usines de bio-larvicides sont en chantier au Nigeria, au Ghana et en Tanzanie pour le ravitaillement de toute la région africaine.

L'OMS, l'Organisation Mondiale de la Santé et divers organismes internationaux ont fait l'éloge du travail de Labiofam qui met au point des produits qui ne portent préjudice ni à l'environnement ni aux êtres humains, à la différence d'autres firmes qui utilisent des produits chimiques très nuisibles.

Le Congrès International Labiofam 2014 inclut également le 3e Symposium International de Produits pour la Thérapie du Cancer auquel seront exposés les résultats dans ce domaine.

Parmi les participants étrangers figure le docteur Ariana Campero, vice-ministre de la santé et de la promotion de l'État Plurinational de Bolivie qui a expliqué à notre station de radio ses attentes :

«Nos attentes sont grandes . Nous accumulons une grande expérience en matière d'accords avec LABIOFAM et Biocubafarma, pas seulement dans des domaines de la santé, mais aussi dans le domaine de l'agriculture concernant d'autres produits et d'autres industries. Donc nos attentes sont grandes. Nous voulons voir quelles sont les offres de BIOCUBAFARMA. Nous voulons acquérir aussi de l'expérience du système cubain de santé, des entreprises cubaines mais nous voulons aussi montrer ce que nous sommes en train de faire en Bolivie où nous menons à bien une Révolution dans le domaine de la santé ».

Une très grande usine de bio-larvicides sera inaugurée prochainement en Bolivie et des travaux sont en cours en Équateur et dans d'autres pays latino-américains. Cela est décisif pour le contrôle des larves de moustiques, de rats et de souris qui transmettent beaucoup de maladies. À ce propos, le docteur Ariana Campero Navas a signalé :

«Nous avons signé le contrat et nous en sommes à la phase de construction de l'entreprise ou complexe industriel pharmaceutique de la Bolivie avec l'aide de BIOCUBAFARMA et de Labiofam et du projet de bio-larvicides car nous sommes en train d'acheter des produits bio-larvicides à Cuba pour combattre les vecteurs et les contrôler et renforcer la surveillance épidémiologique à propos de maladies comme la dengue et la chikungunya. Ce sont beaucoup d'accords. Nous avons acheté des quantités importantes de biorat pour en finir avec des maladies comme la fièvre hémorragique bolivienne et d'autres comme la leptospirose qui sont endémiques dans plusieurs zones de notre pays ».

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

4085458

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4242
  • Aujourd'hui: 2735
  • En ligne: 226
  • Total: 4085458