Une sénatrice brésilienne signale que le blocus étasunien contre Cuba viole les droits de l'homme

Brasilia, 28 octobre (PL)- La Sénatrice brésilienne Vanessa Grazziotin a signalé que le blocus économique, commercial et financier que les États-Unis font subir à Cuba est une violation de la souveraineté et des droits de l'Homme.

Dans des déclarations qu'elle a faites à l'agence de presse Prensa Latina Vanessa Grazziotin a relevé que le maintien de cette politique hostile, condamnée chaque année par l'Assemblée Générale de l'ONU, affecte, non seulement les Cubains, mais aussi les habitants d'autre pays et des entreprises qui ont des relations d'affaires avec l'île ce qui viole les lois internationales.

« Il s'agit d'une mesure injustifiée qui viole même des législations d'autres pays » a souligné Vanessa Grazziotin qui est également membre du Parti Communiste du Brésil.

La Sénatrice s'est prononcée pour que ces condamnations, aux Nations Unies, se traduisent par des actions concrètes obligeant le gouvernement des États-Unis à abandonner cette politique hostile contre le peuple cubain.

Des données officielles révèlent que les dégâts économiques causés par cette mesure illégale, génocidaire et extra-territoriale atteignent un billion 157 milliards de dollars 327 mille dollars.

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up