Des lettres appuyant un échange de prisonniers entre Cuba et les États-Unis sont adressées au New York Times

Washington, 8 novembre, (RHC).- De prestigieux juristes et chercheurs ont adressé des lettres à l'éditeur du journal étasunien The New York Times pour appuyer un article publié récemment par ce quotidien qui se prononce en faveur d'un échange de prisonniers entre Cuba et les États-Unis.

Art Heitzer, président du Sous-comité Cuba du Collège National d'Avocats, William Leogrande et Peter Kornbluh, qui sont co-auteurs du livre Back Channel to Cuba: The Hidden History of Negotiations between Washington and Havana signent ces lettres.

Art Heitzer précise dans sa lettre au New York Times que bien que l'éditorial du 3 novembre ait présenté une solution raisonnable au plus grand obstacle pour la normalisation des relations entre Cuba et les États-Unis, il n'a pas mentionné certains aspects clefs. Il a cité le procès suivi aux 5 anti-terroristes cubains qui a duré 7 mois et auquel, le gouvernement n'a pas pu présenter des évidences prouvant qu'ils aient obtenu des informations secrètes.

Pour leur part William Leogrande et Peter Kornbluh attirent l'attention dans leur lettre sur le fait que l'argument donné par l'éditorial pour procéder à l'échange du sous traitant de l'USAID, Alan Gross contre Antonio Guerrero, Gerardo Hernández et Ramón Labañino, est convainquant, même s'il omet un élément crucial : le précédent historique pour un tel échange.

Ils citent deux exemples d'échange de prisonniers entre Cuba et les États-Unis en 1963 et en 1979, qu'ils ont qualifiés de particulièrement relevants.

Édité par Michele Claverie



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up