Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

La victoire de Cuba aux Nations Unies dans sa lutte contre le blocus a une grande répercussion

La Havane, 30 octobre, (RHC)- Kenia Serrano, présidente de l'ICAP, l'Institut Cubain d'Amitié avec les Peuples a relevé que la solidarité internationale permet d'isoler la politique de blocus des États-Unis contre notre pays.

Se référant à la victoire retentissante remportée hier par Cuba à l'Assemblée Générale de l'ONU qui a adopté , pour la 22e année consécutive, à une majorité écrasante une résolution sur la nécessité de mettre fin au siège mis par Washington à l'île, Kenia Serrano a déclaré au micro de Radio Havane Cuba:

« Le mouvement de solidarité a été un fidèle accompagnateur du peuple cubain, de notre gouvernement révolutionnaire, de toutes nos luttes et particulièrement, de l'affrontement aux dégâts humains et économiques que le blocus cause à notre pays. Ce mouvement de solidarité qui est présent dans tous les continents, dans plus de 150 pays du monde, a fait de cette lutte, de la dénonciation de l'impact humain et économique qu'a le blocus sur notre peuple, leur principale tâche. Quand on entend parler des activités qui sont réalisées par les organisations solidaires dans le monde on se rend compte qu'elles ont clairement défini cette priorité. Un des exemples les plus importants que je peux mettre est le travail de solidarité qu'elles font à niveau local, national, régional et au cours de rencontres internationales que nous avons organisées dans la région. Cette bataille a toujours été au centre des préoccupations de nos amis qui trouvent toujours la façon de dénoncer la politique agressive des États-Unis contre Cuba.

Nous nous souvenons des années 90 marquées par de graves difficultés économiques dans notre pays et que nous n'avons pas encore toutes surmontées. La solidarité avec Cuba a permis la collecte d'importantes ressources matérielles dont des médicaments, des aliments comme le lait en poudre pour les enfants cubains. La solidarité internationale a été à même d'organiser des campagnes de dons de matériel pour Cuba dont des crayons pour les enfants cubains, du sucre, du pétrole.

Nous n'oublierons jamais ce qui s'est passé en Allemagne après la disparition des deux Allemagnes et la disparition du camp socialiste : le réseau national de solidarité avec Cuba y a été créé précisément pour collecter 4000 tonnes de lait en poudre qui était le volume que l'ancienne RDA fournissait à Cuba. C'est ainsi qu'a vu le jour l'organisation « Cuba sí » de l'Allemagne. C'était un pari sur Cuba, sur la Révolution, sur la direction sage de Fidel, de Rául, de notre Parti et l'expression de la conviction du fait que nous allions emprunter le chemin correct, résister, faire face au blocus et le défier.

Je crois que c'est grâce à la résistance de notre peuple, à la direction historique de la Révolution et du Parti, grâce à la solidarité inconditionnelle, à l'appui international, que les États-Unis sont à l'heure actuelle, totalement isolés, ridiculisés ».

Pour sa part, l'ambassadeur cubain au Nicaragua, Eduardo Martínez a salué, avec plusieurs organisations nicaraguayennes solidaires de Cuba, le vote aux Nations Unies contre le blocus.

«  Il est difficile de trouver, aux Nations Unies, une question qui obtienne un tel niveau d'appui, de consensus, nous parlons d'un total de 193 pays, nous parlons donc pratiquement de l'Humanité tout entière. C'est difficile, car il s'agit d'un vote ouvert, un vote qui suppose un affrontement contre l'Empire. Il faut appuyer sur un bouton et sur l'écran on voit qui vote en faveur, qui vote contre et qui s'abstient. Il faut voir combien votent pour l'élimination du blocus. Cette année seuls les États-Unis et Israël ont voté contre . Ils ne sont pas arrivés à obtenir, comme lors de votes précédents, les voix de petites îles. Réellement celui-ci a été un vote important, qui a été l'expression d'un appui majoritaire. Les peuples amis de Cuba et en premier lieu le Nicaragua, ont élevé leurs voix solidaires. Nous comptabilisons le mieux possible le montant des dégâts que le blocus a causés à notre pays. Les chiffres ne sont jamais exacts, car il y a des dégâts qui ne peuvent pas être comptabilisés comme c'est le cas par exemple des souffrances que provoque une telle mesure mais nous essayons qu'ils s'approchent le plus possible de la réalité. Nous dressons un inventaire des pertes dans chaque secteur économique et social. Jusqu'au mois d'avril de cette année le blocus a causé à notre pays des pertes atteignant 1 billion 157 milliards 327 millions de dollars. C'est un chiffre impressionnant. C'est plus de 10 fois le PIB de notre pays. Cela donne une idée des effets du blocus. Cela fait 54 ans que Cuba y résiste et si nous devions le faire durant 54 ans encore, nous le ferions ».

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

7367732

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 8608
  • Aujourd'hui: 4269
  • En ligne: 235
  • Total: 7367732