Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Une table ronde salue le 20e anniversaire du Centre d'Immunologie moléculaire de La Havane

La Havane, 5 décembre (RHC).- Le programme «La Table Ronde, que diffusent la radio et la télévision cubaines a été consacré au 20e anniversaire du Centre d'Immunologie Moléculaire de La Havane, inauguré par le leader historique de la Révolution Cubaine, Fidel Castro.

Agustín Lage, directeur de ce centre, intégré actuellement à l'entreprise Bio-Cuba-Farma, ce qui est un saut de qualité dans le nouveau modèle économique cubain, a signalé que maintenant , oui, on peut réaliser un travail scientifique de très haute qualité.

Le Centre d'Immunologie Moléculaire fabrique les médicaments dans des conditions de qualité certifiée. Il exporte ses produits à plus d'une trentaine de pays, avec des conditions spécifiques et le système de régulation adéquat. Plus d'une centaine de produits ont été brevetés tant pour la consommation à Cuba que dans d'autres pays. Ernesto Chico, spécialiste en biotechnologie a indiqué :

«Il y a à Cuba 3000 patients qui ont besoin de l'Erytroprojétine. Nous la fabriquons aujourd'hui pour plus de 80 000. Le fait que nous l'exportons en quantités importantes dans de grands pays nous permet de couvrir les frais de sa distribution parmi des patients de notre pays. Nous en avons des stocks importants pour eux »

Avec 30 projets de recherche de base, le Centre d'Immunologie Moléculaire travaille à l'immunothérapie du cancer, aux vaccins moléculaires, à l'ingénierie d'anticorps et de cellules, à la bio-informatique et à la régulation de la réponse immunologique. Il a un vaste portefeuille de produits associés a des inventions et de nombreuses patentes qui ont permis de faire rentrer dans notre pays quelque 40 millions de dollars.

Pour sa part, Tania Crombet, directrice de la recherche clinique a indiqué.

« Durant ces 20 ans nous avons également réalisé 40 tests cliniques dans d'autres pays ce qui a impliqué une autorisation des agences de régulation, des comités d'éthique des hôpitaux, etc. Il faut dire qu'il s'agit parfois de pays que nous appelons hautement régulés, des pays du premier monde. Nous faisons des tests cliniques au Canada, aux États-Unis, avec une licence du Département d'État, en Europe, au Japon, au Brésil et au Mexique, entre autres ».

Edité par Michele Claverie
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

3845117

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4656
  • Aujourd'hui: 1073
  • En ligne: 175
  • Total: 3845117