Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Le président Raul Castro salue le nouveau chemin qui s'ouvre aux relations entre les États-Unis et Cuba

La Havane, 20 décembre, (RHC).- Le chef de l'État cubain Raúl Castro a salué la décision du président Barack Obama d'ouvrir un nouveau chemin dans les relations cubano-étasuniennes et son intention de négocier auprès du congrès étasunien, la levée du blocus.

Le chef de l'état cubain a clôturé la session ordinaire de l'Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire.

 

Raúl Castro s'est dit confiant que le président Obama fasse de son mieux depuis sa position, pour réduire les effets du blocus dont le démantèlement prendra du temps.

Il a salué la décision de son homologue étasunien de réviser et de sortir Cuba de la liste des pays promouvant le terrorisme.

Le président cubain a rappelé qu'aucune action terroriste contre qui que ce soit n'a jamais été lancée depuis Cuba.

Il a rappelé la position des pays de la Celac, lors du sommet de La Havane, de transformer la région en une zone de paix.

Le chef de l'état cubain a réitéré la disposition de Cuba d'entamer un dialogue avec les États-Unis sur tous les thèmes mais sans jamais renoncer à ses principes en tant qu'état souverain.

 

Raul a lancé un avertissement à rester alertes vis-à-vis des forces qui s'opposent à la normalisation des relations bilatérales dont des élus d'origine cubaine et des membres des groupes de l'extrême droite basés à Miami. Ces forces -a-t-il souligné- feront tout leur possible pour entraver ce processus. Nous maintiendrons une attitude modérée mais ferme à ce sujet-a précisé Raul Castro qui a ajouté que Cuba continuera de promouvoir l'exercice des droits humains, économiques, sociaux et culturels, le droit à la paix et au développement des peuples.

Dans une autre partie de son discours, le président cubain a confirmé l'appui au Venezuela et il a condamné les sanctions qui sont imposées à la Révolution bolivarienne.

Le président cubain a confirmé également la décision de continuer de coopérer avec les États-Unis et les organismes internationaux dans la lutte contre l'Ebola en Afrique ainsi que dans d'autres opérations humanitaires.


 

Raul Castro a remercié les autorités panaméennes de l'avoir invité au sommet des Amériques qui y aura lieu en avril de l'année prochaine et il a confirmé sa participation.


 

Dans une autre partie de son intervention, qu'il a consacré à l'analyse des résultats économiques et aux prévisions pour l'année prochaine, le président cubain a auguré une croissance du PIB pour 2015 d'un peu plus de 4%. Il a précisé que pour y aboutir il faudra faire une utilisation plus rationnelle des ressources matérielles et augmenter la productivité.

« Le PIB a eu une croissance de 1,3 % inférieur à ce qui avait été planifié initialement, Au premier trimestre nous avons eu des limitations financières d'envergure à cause du non encaissement des revenus escomptés par concept d'exportations, de conditions climatologiques adverses , et des problèmes dans la gestion économique. Durant la seconde moitié de l'année nous sommes arrivés à renverser modestement cette tendance et nous avons obtenu un résultat supérieur. Le plan de l'année prochaine prévoit une croissance plus forte de l'économie cubaine. »

Il a lancé un appel à une plus grande discipline fiscale dans une économie qui s'ouvre de plus en plus au travail indépendant. Il a cependant réitéré que Cuba maintiendra la propriété sociale sur les principaux moyens et ressources du pays.

« Il n'a pas manqué non plus depuis l'étranger des exhortations ouvertes à hâter la privatisation y compris des principaux secteurs de la production et les services ce qui équivaudrait à baisser les drapeaux du socialisme à Cuba. Ces gens là ne semblent pas avoir fait une lecture des Grandes lignes où il est dit clairement et je cite : Le système économique qui va prévaloir dans notre pays continuera de se baser sur la propriété socialiste de tout le peuple sur les moyens fondamentaux de production où devra régir le principe socialiste de chacun selon sa capacité à chacun son travail , fin de la citation. Nous poursuivrons l'application des accords du sixième congrès du Parti avec responsabilité et fermeté avec la rapidité que nous déciderons de façon souveraine et sans mettre en danger l'unité des Cubains , sans laisser quiconque abandonné à son sort, sans appliquer des thérapies de choc et sans jamais renoncer aux idéaux de justice sociale de cette révolution des humbles par les humbles et pour les humbles. »

 

L'actualisation de l'économie cubaine sera faite-a-t-il précisé, sans avoir recours aux mesures de choc et les yeux toujours fixés sur la construction d'un socialisme plus prospère et durable.

« Le processus d'application des lignes de la politique économique et sociale du Parti et de la Révolution approuvées par le sixième congrès a poursuivi son avancée. Nous nous trouvons à une étape qualitativement supérieure, au cours de laquelle des tâches d'extrême complexité sont accomplies et qui auront un impact dans tous les domaines de la vie nationale. Nous sommes arrivés à concevoir un large programme de mesures dans l'intérêt d'éviter des affectations à l'économie et à la population ».Se référant à l'unification monétaire,Raul Castro a souligné qu'elle ne résoudra pas les problèmes économiques mais servira pour organiser le système financier du pays. Il a annoncé que des mesures macroéconomiques continueront d'être prises en vue de perfectionner l'économie cubaine.
 

Raul Castro a salué la présence à cette séance plénière de l'Assemblée Nationale des 5 combattants cubains contre le terrorisme.

« Les députés et tout le peuple ressentons une énorme émotion par la présence dans la Patrie de Gerardo, Ramón, Antonio, Fernando et René , transformant en réalité la promesse du camarade Fidel il y a 13 ans. L'extraordinaire exemple de fermeté, de sacrifice et de dignité des Cinq remplit de fierté la nation qui a bataillé inlassablement pour leur libération et qui maintenant les accueille comme de véritables héros ».

La séance plénière de la session d'hiver de notre Parlement s'était ouverte par un hommage des députés cubains aux 5 antiterroristes cubains qui sont enfin de retour dans notre pays. L'entrée de Gerardo, Ramón, Antonio, Fernando et René en compagnie de leurs proches dans la salle de conférences a été saluée par une longue ovation.

Le Lieutenant colonel, Orlando Cardoso Villavicencio qui lui, a été emprisonné en Somalie durant presque 11 ans, après avoir été blessé et fait prisonnier en Éthiopie a assisté à cette séance de clôture de la session d'hiver du Parlement cubain, tout comme Elian Gonzalez et son père. Elian a été séquestré par la maffia cubano-américaine de Floride après avoir perdu sa mère en mer, lors d'une opération de trafic de personnes. Il avait alors 6 ans. La bataille de son père pour le récupérer est devenue celle de tout un peuple.

Au terme de 3 jours d'analyses profondes dans les 10 commissions permanentes de travail du Parlement, les députés ont approuvé le Plan de l'Économie et la Loi du budget de l'État pour l'année 2015.

 

 

Edité par Tania Hernández
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

3859814

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4037
  • Aujourd'hui: 2953
  • En ligne: 204
  • Total: 3859814