José Ramón Machado Ventura relève que les temps actuels exigent de nouvelles méthodes à Cuba

La Havane, 30 septembre, (RHC)- Le vice-président cubain José Ramón Machado Ventura a relevé que les temps nouveaux que vit Cuba exigent l'actualisation des méthodes des CDR, les Comités de Défense de la Révolution, la plus grande organisation populaire à Cuba.

José Ramón Machado Ventura a prononcé le discours de clôture du 8e Congrès des CDR auquel a assisté le président cubain, Raúl Castro.

Au cours de la séance de clôture, la direction nationale de l'organisation a décerné à Fidel Castro le « Premio del Barrio » (Le Prix du Quartier), distinction qui reconnaît et encourage les personnes physiques et les institutions , des projets et des organisations ayant une longue histoire de travail communautaire remarquable en faveur de la société.

C'est Raúl Castro qui a reçu cette distinction au nom du leader historique de la Révolution Cubaine Fidel Castro.

Dans son discours de clôture du congrès des CDR, José Ramón Machado Ventura a indiqué que les temps ont changé. « 50 ans après, le pays, ses gens, les conditions, sont nécessairement différentes » -a-t-il signalé-.

Il a ajouté :

«Nous constatons que le processus, depuis la base jusqu'à ce moment final a eu des caractéristiques spéciales. L'accent a été mis sur les questions de contenu,sur des définitions et des engagements éloignés du formalisme et des promesses qui, dans la pratique, au fur et à mesure que le temps passe, entament la crédibilité et la confiance en ce qui concerne le travail de nos cadres. Actuellement l'organisation a des contenus plus définis et adaptés à notre réalité, Ils sont donc plus proches des sentiments et des opinions de notre peuple. C'est précisément ce qui peut et ce qui doit faciliter une réponse plus rapide et effective des membres des CDR ».

« La structure des CDR a connu de véritables modifications -a-t-il ajouté- afin de faciliter l'application des méthodes adéquates, mais une structure, si parfaite soit-elle, ne peut pas tout résoudre.

À ce sujet, il a insisté sur la nécessité de donner une bonne formation aux dirigeants à tous les niveaux de cette organisation populaire qui a plus de 8 millions d'adhérents.

Dans une autre partie de son discours, le vice-président cubain s'est référé au rôle des CDR dans la lutte contre les illégalités et les indisciplines sociales, un thème qu'ont abordé en profondeur les plus de 500 participants au congrès.

José Ramón Machado Ventura a indiqué qu'il était satisfait du niveau élevé des débats sur cette problématique et de la ratification des convictions en ce qui concerne l'utilisation des énergies, des arguments et des raisons qui n'ont rien à voir avec la société que nous construisons.

Le 7 juillet, dans un discours à l'Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire, Raúl Castro a critiqué plusieurs illégalités et indisciplines qui ont proliféré ces dernières années dans le pays. Il a alors appelé toute la société à travailler pour changer cette situation.

«Il ne s'agit pas d'une campagne ou de quelque chose de conjoncturel, la lutte nous concerne tous y compris les forces de l'ordre public et les corps d'inspection, entre autres » a ajouté José Ramón Machado Ventura.

Le vice-président cubain a abordé également des thèmes concernant le fonctionnement interne de l'organisation. Il a souligné le rôle important qu'elle joue dans plusieurs questions sociales.

Avant le discours du vice-président cubain, l'on a rendu publics les résultats de la mise au vote par laquelle les délégués ont élu les membres de la direction nationale qui dirigera l'organisation jusqu'au prochain congrès.

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up