Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Des congressistes des États-Unis cherchent à faire avancer les relations avec Cuba

La Havane, 20 février (RHC).- Nancy Pelosi, leader de la minorité démocrate à la Chambre des Représentants des États-Unis a relevé à La Havane qu'il faut avancer dans les relations politiques, culturelles et économiques entre son pays et Cuba car le blocus a échoué.

Au cours d'une conférence de presse qu'a donnée à La Havane la délégation de congressistes étasuniens qu'elle conduisait, Nancy Pelosi a indiqué :

“Je pense qu'il y a un fort appui des deux partis aux États-Unis à la levée du blocus. Cela ouvrirait la porte à de plus grands progrès en la matière. Je pense qu'il est important d'œuvrer à cette fin le plus rapidement possible . Je ne saurais pas dire combien de temps prendra cela. Il faut avancer aussi vers l'élimination de Cuba de la liste de pays qui promeuvent le terrorisme.

Nous ferons tout ce qui sera à notre portée pour que la prochaine série de conversations soit couronnée de succès. Nous voulons résoudre le problème de l'ouverture des ambassades et de l'élimination de Cuba de la liste de pays appuyant le terrorisme pour commencer l'établissement des relations diplomatiques normales. Je crois que c'est comme ça que l'on commence un processus constructif.

Je crois qu'il y a un fort appui bipartite au Congrès à la levée du blocus, mais il n'est pas total. Il n'est pas partagé par ceux qui détiennent le pouvoir au sein de cet organe et qui s'y opposeront sans aucun doute quand le document sera débattu. Cependant, je crois que les témoignages publics de soutien à ce processus sont plus nombreux. Plus les gens connaîtront les possibilités qui existent plus cette initiative aura des chances d'être approuvée.

Nous voudrions voir ce blocus éliminé car il a été une politique triste et échouée. C'est une question importante. Les membres des deux Partis doivent être à même d'en débattre, de dire ce qu'ils pensent et de voter pour ou contre. Je crois que si nous avions cette opportunité nous pourrions l'emporter ».

Pour sa part, le congressiste Steve Israel a indiqué :

« Je crois que nous tous, les leaders de nos deux pays et particulièrement le Congrès des États-Unis, nous serons tous jugés à l'avenir par ceux pour qui nous nous sommes levés pour regarder vers l'avenir et pour trouver la façon d'améliorer la vie des Cubains et les opportunités économiques des États-Unis sans regarder vers le passé. L'histoire est quelque chose de merveilleux et la véritable histoire est faite quand on la change et c'est exactement ce que nous voulons faire »

Au sujet de l'entretien avec le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez et avec la Directrice du Département États-Unis à ce ministère, Josefina Vidal, la congressiste Rosa de Lauro a relevé :

«Nous avons discuté du fait que nous essayons d'avancer dans plusieurs domaines dont on a déjà parlé comme cela est le cas de l'élimination de Cuba de la liste de pays qui promeuvent le terrorisme, de la réciprocité diplomatique qui est quelque chose qui nous préoccupe. Notre entretien a été très positif en ce qui concerne les avancées sur ces questions. Nous avons une vision très optimiste en ce qui concerne le chemin tracé par le président Barack Obama et par le président Raúl Castro. Nous en sommes à un moment où tout le monde reconnaît qu'il faut regarder vers l'avenir et pas vers le passé ».

 

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

4089810

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4477
  • Aujourd'hui: 2610
  • En ligne: 197
  • Total: 4089810