Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Bruno Rodríguez donne une conférence à l'Institut Chinois des Études Internationales

Beijing, 6 novembre (RHC)- La politique extérieure de Cuba en sa qualité de présidente pro tempore de la CELAC, la Communauté des États Latino-américains et Caribéens et les relations sino-cubaines ont été au centre de la conférence qu'a donnée le ministre cubain des affaires étrangères, Bruno Rodríguez qui effectue une visite officielle en Chine à l'invitation de son homologue Wang Yi.

Au cours de la conférence qu'il a donnée à l'Institut Chinois des Études Internationales, à Beijing, Bruno Rodríguez a indiqué:

« L'amitié inébranlable entre Chinois et Cubains n'est absolument pas conjoncturelle. Elle répond à des exigences historiques, au legs de générations précédentes et elle a des racines profondes. Un monument unique au monde se dresse à La Havane. Il a été érigé à la mémoire des immigrants chinois qui ont participé à nos guerres d'indépendance. La coïncidence des objectifs de la Chine et de Cuba dans l'arène internationale est grande. Nos deux pays tiennent à poursuivre la construction du socialisme de façon originale partant de nos réalités spécifiques. Les échanges d'expériences que nous avons eues sont d'une grande utilité pour Cuba.

Lors des travaux de la dernière commission intergouvernementale Cuba-Chine, nos deux pays ont signé un agenda économique pour la période 2013-2017 qui permet de développer les relations bilatérales à moyen terme et de mettre à profit les grandes potentialités existantes.

La Chine et Cuba consolideront leurs relations économiques. La Chine est un des principaux partenaires commerciaux de notre pays. Ses investissements dans les secteurs du pétrole, des mines, du tourisme et de l'énergie renouvelable renferment un grand potentiel. Pour ce qui est de notre petite île, elle est un important fournisseur de produits novateurs et de technologie de pointe dans le secteur de la biotechnologie.

Nous en sommes à un moment spécial pour le renforcement de nos liens dans tous les domaines, pour le développement des échanges culturels, des relations économiques, académiques, scientifiques, sportives. Il existe aujourd'hui à Cuba, pour les entreprises chinoises, des opportunités associées aux transformations économiques en cours dans notre pays ».

Le ministre cubain des affaires étrangères a relevé que la restructuration du monde actuel ouvre des perspectives pour l'Amérique Latine et les Caraïbes car elles ont d'immenses ressources naturelles et le potentiel nécessaire au développement scientifique et technologique. Il a ajouté :

«Avec nos presque 600 millions d'habitants, avec nos cultures autochtones, puissantes et diverses mais proches les unes des autres, avec nos immenses ressources naturelles y compris des ressources hydrauliques, avec notre potentiel pour le développement scientifique et technologique accéléré sans conflits régionaux, sans de vraies contradictions entre les intérêts nationaux ou sous-régionaux et avec toute la capacité nécessaire pour exercer la souveraineté sur nos ressources, nous avons d'excellentes conditions pour un véritable processus d'intégration régionale.

La Communauté des États Latino-américains et Caribéens ouvre le chemin de l'espoir 200 ans après notre indépendance. Elle a vu le jour à Caracas à l'occasion du bicentenaire de l'indépendance de l'Amérique Latine sous le leadership du président défunt Hugo Chávez et sous l'influence du processus bolivarien. Elle est le résultat de la fusion de deux courants : l'une correspondant au Groupe de Rio avec une structure institutionnelle plus avancée mais qui n'incluait pas tous les pays de la région. C'est seulement au terme d'une étape d'intégration que les pays des Caraïbes y ont adhéré. C'est l'étape au cours de laquelle l'adhésion de Cuba a eu lieu en tant qu'expression des changements qui s'étaient produits en Amérique Latine.

Le Sommet d'intégration et de développement est l'autre facteur fondamental. C'est un mécanisme de composition universelle et moins développé sur le plan institutionnel . Tous les deux ont abouti, au cours du Sommet de l'Unité, qui s'est tenu à Cancun, au Mexique en février 2010, à la création de la CELAC, la Communauté des États Latino-américains et Caribéens.

Je me souviens du président Hugo Chávez défendant la souveraineté du Venezuela et les principes qui ont permis de convoquer un sommet constitutif de la CELAC qui s'est tenu un an après à Caracas ».

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

3836466

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4823
  • Aujourd'hui: 2496
  • En ligne: 193
  • Total: 3836466