Des jeunes cubains réclament des sociétés plus justes et prospères pour les Amériques

La Havane, 26 mars (RHC).- Plus de 500 représentants d'organisations d'étudiants, de jeunes et divers secteurs de la société cubaine ont demandé pour les peuples du continent des sociétés plus justes et prospères au cours d'une rencontre en vue du Forum des Jeunes qui se tiendra en avril prochain au Panama préalable au Sommet des Amériques.

La déclaration finale du Forum Juvénile Cubain «La jeunesse et les Amériques que nous voulons » qui s'est tenu hier à La Havane a appelé les peuples de l'hémisphère à garantir encore plus l'exercice des droits de l'Homme y compris l'accès universel et gratuit à une éducation et à des services de santé de qualité.

La déclaration souligne l'importance de la paix, de la coopération et du respect mutuel entre les nations. Elle rejette les actions interventionnistes et les campagnes de manipulation médiatique contre plusieurs gouvernements démocratiques de la région.

Les jeunes défendent dans le document la souveraineté de Cuba et demandent la fin du blocus économique, financier et commercial que les États-Unis font subir à notre pays depuis plus de 50 ans déjà.

Au cours de la rencontre, des débats ont eu lieu dans plusieurs endroits de l'Université de La Havane sur la sécurité citoyenne, l'environnement, l'éducation et la santé ainsi que sur la participation citoyenne, dans le but de présenter des propositions au Forum Juvénile du Panama qui se tiendra les 8, 9 et 10 avril.

Ricardo Guardia,membre du Comité National de la Fédération des Étudiants a donné des détails à notre station de radio sur le déroulement des travaux :

«L'on a débattu de plusieurs thèmes, particulièrement, au sein de la commission d'éducation et de santé. Les discussions ont été centrées sur la réaffirmation, par les jeunes, du soutien aux principes qui servent de fondement aux système d'enseignement et de santé cubains. C'est un des éléments dont on a le plus discuté, c'est-à-dire, la réalité que nous avons aujourd'hui dans notre pays dans la santé et l'éducation surtout depuis 1959, après le triomphe de la Révolution Cubaine. Les jeunes ont également analysé la nécessité de continuer à perfectionner, dans ces deux secteurs, toute une série de questions pour améliorer la qualité des services. Dans le cas de l'éducation, l'on a abordé le thème des enseignants, de la nécessité de donner à cette profession l'importance qu'elle mérite et d'autres thèmes ».

 

Pour sa part, la chanteuse cubaine Tami López a indiqué :

 

 

«La jeunesse doit continuer à centrer son attention sur la défense de ses intérêts. Je pense que le moment est venu de dire ce que l'on pense et le défendre. Les nouveaux temps que nous vivons impliquent des changements pour la nouvelle génération qui prendra les rennes de la société cubaine actuellement. Je pense que nous insérer dans l'Amérique Latine est la façon de nous unir. Comme l'a dit José Martí : l'union fait la force ».

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up