Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Des Dominicains solidaires de Cuba réaffirment leur soutien à notre pays

Saint Saint-Domingue, 8 novembre (RHC/PL)- Des membres de la Campagne Dominicaine de Solidarité avec Cuba ont réaffirmé leur soutien à notre pays et ils ont reçu une explication détaillée sur le processus d'actualisation économique et sociale qui y est en cours.

Au siège de l'Ordre des Médecins Dominicains, où ils se réunissent habituellement, les amis de Cuba ont discuté pendant presque deux heures avec Mariela Castro, directrice du CENEX, le Centre National d'Éducation Sexuelle de notre Pays.

En présence des Ambassadeurs de Cuba et de l'Équateur, respectivement, Alexis Bandrich et Carlos López, les participants ont demandé des renseignements sur les nouveaux pas qui sont faits dans notre pays pour renforcer le socialisme et sur la répercussion de ce processus dans le peuple.

« Vous pouvez être sûrs du fait qu'il n'y aura pas de retour au capitalisme dans notre pays » a souligné Mariela Castro après s'être référée aux travailleurs indépendants et aux coopératives non agricoles.

Elle a expliqué que malgré les problèmes existants, les Cubains ne veulent pas renoncer aux acquis sociaux d'une grande valeur comme l'éducation et la santé gratuites pour tous.

«Cuba reste en Révolution et les transformations pour avoir un meilleur socialisme adapté à nos caractéristiques sont permanentes » -a-t-elle relevé-.

Interrogée sur la clé qui a permis à Cuba d'obtenir tant d'acquis en faveur de la population, elle a relevé que depuis le triomphe de la Révolution le 1er janvier 1959, le gouvernement a mis l'être humain au centre des politiques de développement.

L'affaire des 5 antiterroristes cubains qui ont été condamnés aux États-Unis et la lutte pour leur libération se trouvaient également parmi les thèmes abordés.

Plusieurs orateurs se sont accordés à signaler que l'injustice commise contre Gerardo Hernández, Fernando González, Antonio Guerrero et Ramón Labañino, les quatre d'entre eux qui sont toujours en prison, doit cesser déjà.

René González, l'un des 5, a déjà purgé sa peine et se trouve à Cuba. À sa sortie de prison il a été soumis à un régime draconien de liberté surveillée. Lorsqu'il se trouvait à à La Havane, où il était venu assister aux funérailles de son père, une juge étasunienne l'a autorisé à rester définitivement dans notre pays en échange de la perte de sa nationalité étasunienne.

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

4099996

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 0
  • Aujourd'hui: 4041
  • En ligne: 206
  • Total: 4099996