Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Les coopérants cubains en Angola condamnent l'ingérence des États-Unis au Venezuela

Luanda, 6 avril (RHC/PL).- Des coopérants cubains en Angola ont condamné énergiquement l'ingérence des États-Unis au Venezuela et ils ont réaffirmé leur appui fraternel à la Révolution Bolivarienne et au président Nicolás Maduro.

En représentation des plus de 4000 coopérants qui contribuent au développement de ce pays africain, un groupe de médecins, d'ingénieurs, de professeurs, de techniciens et de professionnels de divers secteurs, a signé un document condamnant l'ordre exécutif étasunien qui considère le Venezuela comme une menace à la sécurité des États-Unis.

Ouvrant le meeting, l'une des vice-présidentes de la corporation ANTEX, Xiomara Pollán, s'est référée à la campagne mondiale de soutien des amis du Venezuela pour exiger du président des États-Unis, Barack Obama, l'élimination du décret qui prévoit des sanctions et qui constitue une violation ouverte de la souveraineté et du principe d'autodétermination des peuples.

Plus tard, Carmen del Pilar Betancourt, fonctionnaire d'ANTEX a donné lecture d'une lettre ouverte, envoyée récemment par Nicolás Maduro, au peuple des États-Unis pour réaffirmer que le Venezuela ne constitue pas une menace.

«Notre pays a fait d'énormes sacrifices pour garantir au peuple vénézuélien son droit d'élire ses gouvernants et d'appliquer ses propres lois » a signalé Carmen del Pilar Betancourt, citant le président vénézuélien.

« Jamais auparavant dans l'histoire de nos nations, un président étasunien n'avait essayé de gouverner le Venezuela par décret.

« C'est un ordre tyrannique et impérial qui nous pousse de nouveau vers les jours les plus obscurs des relations entre les États-Unis et les Caraïbes » souligne la lettre lue par la fonctionnaire cubaine.

Elle dénonce qu'Obama s'est immiscé dans l'ordre constitutionnel et dans le système de justice internes d'un pays et que de telles actions infondées violent les principes essentiels de la souveraineté et de la libre détermination des peuples que stipule le droit international.

Après l'intervention de Carmen del Pilar Betancourt, l'Ambassadrice de Caracas à Luanda, Lourdes Elena Pérez, a remercié le monde de son soutien à son pays et notamment ses frères cubains.

Elle a demandé à Washington la fin des actes hostiles contre le Venezuela et d'abroger l'ordre exécutif qui le déclare comme une menace.

L'Ambassadrice de Cuba, Gisela García a assisté au meeting aux côtés d'autres hauts fonctionnaires d'ANTEX et de coopérants qui ont signé la lettre de condamnation de l'ordre exécutif et de soutien à la patrie de Simón Bolívar.

 

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

3859503

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4037
  • Aujourd'hui: 2642
  • En ligne: 199
  • Total: 3859503