Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

La Médaille de l'Amitié est remise à Amalia Edith Glaif

La Havane, 12 novembre, (RHC)- L'ICAP, l'Institut Cubain d'Amitié avec les Peuples a remis la Médaille de l'Amitié à l'activiste sociale argentine Amalia Edith Glaif en raison de son travail permanent au sein des mouvements de solidarité avec notre pays.

Avec émotion, cette remarquable communiste, âgée de 83 ans, a reçu des mains de la présidente de l'ICAP, Kenia Serrano, la décoration décernée par le Conseil d'État de la République de Cuba sur proposition de cette institution de solidarité.

«Je suis très reconnaissante. Je n'avais jamais imaginé que j'allais être l'objet d'un tel hommage. J'ai toujours travaillé avec un grand amour, inspirée par un fort sentiment de solidarité. J'ai été éduquée précisément par plusieurs camarades comme Jorge Calvo. Il parlait beaucoup avec nous. On l'a tué au cours d'une réunion à laquelle je n'ai pas participé. Il nous a aidés à nous former comme militants solidaires ».

Pour sa part, Roberto César Hamilton, responsable de l'ICAP a signalé :

«Plutôt que de rendre hommage, il s'agit d'honorer une dette que nous avons contractée envers les amis. L'on a remis la Médaille de l'Amitié à une combattante argentine de la solidarité qui a consacré une partie de sa vie, non seulement à la solidarité avec Cuba, mais aussi à la solidarité avec d'autres peuples du monde, non seulement de l'Amérique Latine mais aussi de l'Asie, de l'Afrique et de l'Europe.

Un meeting comme celui-ci, a pour but de rendre hommage à une personne qui, parfois de façon silencieuse mais permanente, a travaillé en faveur de la solidarité avec Cuba. Elle n'est pas la seule. Il y a de nombreuses autres personnes qui méritent une médaille comme celle-ci. Elle a une grande signification sur la poitrine d'une combattante de la solidarité comme Edith. Cette médaille renforce les aspirations au développement et au renforcement du mouvement de solidarité avec Cuba ».

Pour sa part, Armando Guerra, un autre fonctionnaire de l'ICAP, a rappelé que, depuis son jeune âge, cette militante communiste mène une vie révolutionnaire intense en faveur de la justice sociale dans son pays, en Amérique Latine et dans le reste du monde.

Amalia Edith Glaif fait, depuis 1959, un important travail au sein du Mouvement de Solidarité avec Cuba en Argentine. Elle est fondatrice, en plus, du Comité argentin pour la libération des 5 antiterroristes cubains condamnés injustement aux États-Unis.

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

5945727

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 3262
  • Aujourd'hui: 1961
  • En ligne: 137
  • Total: 5945727