Les 5 antiterroristes cubains évoquent la mémoire d'Hugo Chávez au Venezuela

Caracas, 5 mai (RHC/PL).- Les 5 antiterroristes cubains qui ont purgé de lourdes peines de prison aux États-Unis ont rendu hommage à feu le président du Venezuela Hugo Chávez.

Gerardo Hernández, Ramón Labañino, Antonio Guerrero, Fernando González et René González, accompagnés de leurs proches, se sont rendus dans l'après-midi de ce lundi à la Caserne de la Montagne pour rendre hommage au leader bolivarien.

Les 5 ont rempli un programme intense d'activités dans le cadre de l'agenda du premier voyage international qu'ils effectuent ensemble depuis leur libération.

Au nom du groupe, Ramón Labañino a signalé au Mémorial, que lui et ses camarades ont contracté une dette envers Hugo Chávez raison pour laquelle ils se considèrent comme des soldats de la Révolution Bolivarienne.

Il a également remercié le peuple et le gouvernement du Venezuela de l'élan qu'ils donnent à l'unité en Amérique Latine.

«Quelques mois après notre arrestation, nous avons appris la victoire électoral d'Hugo Chávez. C'était un rayon de lumière bien qu'à ce moment-là nous ne puissions pas imaginer la grandeur de ce qu'il représentait » a relevé Gerardo Hernández.

Sur les réseaux sociaux, le président vénézuélien, Nicolás Maduro a considéré qu'un des rêves de son prédécesseur s'est transformé en réalité : avoir ensemble dans la patrie de Simon Bolívar les antiterroristes cubains.

Après leur arrivée au Venezuela, 4 des 5 antiterroristes ont reçu les clés de Caracas des mains de Jorge Rodríguez, maire du district Libertador, de la capitale.

René González, qui a reçu les clés de Caracas en 2014, a été décoré, au cours de la cérémonie, de l'ordre Eliécer Otaiza, en raison de sa loyauté envers la Révolution bolivarienne et de sa défense du peuple latino-américain.

Au cours de la cérémonie, Ernesto Villegas, chef de gouvernement dans le district capital, a mis en exergue la dignité des 5 et la résistance des Cubains au blocus imposé par Washington cela fait plus de 50 ans.

Ernesto Villegas a ajouté que la campagne pour la libération des 5 antiterroristes cubains, ainsi que le caractère inébranlable d'eux et de leurs proches, sert d'inspiration au Venezuela dans sa lutte contre le décret interventionniste du président des États-Unis, Barack Obama, qui considère Caracas comme une menace pour la sécurité nationale de son pays.

« Le Venezuela représente l'espoir et c'est là la menace qu'il constitue pour les intérêts hégémoniques des États-Unis » a signalé René González.

Édité par Peio Ponce



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up