Logo Radio Habana Cuba

Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Des jeunes cubains condamnent les injustices commises par l'impérialisme contre la vie et la paix

La Havane, 18 novembre, (RHC).- Le Festival provincial de la Jeunesse à la Havane a pris fin par la lecture publique de la Déclaration Finale émise par le Tribunal Anti impérialiste organisé dans le cadre des activités pour la Journée de l'étudiant, célébrée hier dans notre pays.

Le tribunal a présenté des témoins des violations commises par l'Empire et il a condamné les injustices commises contre la vie et la paix.

Elián González qui avait à peine 6 ans lorsqu'il avait été séquestré par des contre révolutionnaires de Miami à l'aide de parents éloignés, en novembre 1999 a participé à ce tribunal anti impérialiste qui a eu lieu dans la ville de Matanzas dans le cadre des activités préalables au 18è Festival Mondial de la Jeunesse et des Étudiants qui aura lieu en Équateur au mois de décembre. Elian a assuré que seule la solidarité internationale pourra obtenir la libération des héros injustement emprisonnés aux États-Unis.

« Chaque fois qu'une injustice sera commise dans le monde, que ce soit contre la jeunesse, les enfants, les peuples, en contaminant l'environnement, l'Impérialisme en est derrière. C'est pour cela qu'il faut lui mettre un frein. L'Empire croit qu'il peut dominer le monde mais ce n'est pas vrai. Ils disent qu'ils sont une puissance mondiale, le pays le plus puissant au mode, mais ce n'est pas comme ça. Leur propre président n'a pas le courage de diriger son peuple. Nous savons tous que dans un pays comme les États-Unis ce n'est pas le gouvernement, ce n'est pas le président qui décide, ce sont les maffias, les grandes transnationales qui veulent obtenir plus d'argent. Le système capitaliste n'est intéressé que par son hégémonie et son développement. »

Répondant à une question sur sa participation à la bataille en faveur de la libération des antiterroristes emprisonnés aux États-Unis, Elian Gonzalez a signalé :

« C'est surtout un engagement en tant que jeune, que révolutionnaire, que personne digne. Ces héros pour lesquels je clame justice, ont souffert dans leurs prisons le fait de ne pas avoir pu lutter pour ma cause. S'ils avaient été en liberté, ils auraient fait un grand travail pour obtenir mon retour à ma patrie. J'ai une gratitude éternelle avec le peuple cubain, avec la communauté internationale, avec surtout le peuple étasunien qui n'est pas notre ennemi., Ce sont des personnes nobles, que je respecte et admire, car chaque fois qu'elles ont appris une cause juste, elles l'ont appuyée. Nous avons pu voir les manifestations qui sont réalisées aux États-.Unis pour la libération des anti terroristes. À cause de la campagne médiatique, la vérité n'est pas connue, le peuple étasunien ne connaît pas la vérité. Comme nous avons pu constater ici, dans beaucoup de pays des prétextes sont donnés pour contre ces injustices »

La jeunesse cubaine y a élevé sa voix pour dénoncer les choses arbitraires qui sont commises dans le monde, pour ratifier ainsi que la vie et la pleine liberté sont des droits inaliénables partout sur la planète.

Ce festival, préalable au Festival Mondial de la Jeunesse et les Étudiants Équateur 2013 a réuni durant 3 jours au Pavillon Cuba de notre ville, diverses manifestations de l'art et des activités des jeunes.

Edité par Michele Claverie
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

7668509

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 6839
  • Aujourd'hui: 1619
  • En ligne: 168
  • Total: 7668509