Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Le ministre cubain de la Santé Publique participe à une réunion de la OPS à Washington

Washington, 30 juin (RHC) -Le ministre cubain de la Santé Publique, Roberto Morales, se trouve à Washington pour participer à une réunion de l'Organisation Panaméricaine de la Santé , OPS, au sujet de nouveaux acquis de notre pays dans ce secteur.

Au programme du ministre et de sa délégation, une conférence de presse au siège de l'entité fondée en 1902, qui agit en tant que bureau régional de l'Organisation Mondiale de la Santé, l'OMS.

À partir des avancées de Cuba dans l'élimination de la transmission de la mère à l'enfant du VIH/Sida et de la syphilis , un comité d'experts indépendants établi par l'OPS a visité notre pays en mars dernier pour valider ces résultats.

Alors, la spécialiste Adele Benzaken, co-présidente du groupe, a signalé que le système de santé publique cubain, unique et égalitaire, est une des forteresses pour parvenir à un tel succès.

L'OMS a aussi étudié la documentation présentée par les autorités sanitaires cubaines. Il est probable que Cuba soit déclarée le premier pays de la planète libre de la transmission maternelle -infantile de ces maladies.

Roberto Morales doit intervenir lors d'un débat sur le thème.

Le Club National de la Presse , dans cette ville, a annoncé pour ce mercredi, une rencontre avec le ministre cubain « pour aborder le programme dirigé à prévenir les maladies de transmission sexuelle surtout le VIH/Sida ».

Il a rappelé dans sa convocation que Cuba est le premier pays du monde à commencer la validation formelle de sa déclaration de pays libre de transmission de la mère à l'enfant du VIH/Sida et de la syphilis.

Les normes internationales établissent que pour obtenir cet objectif , il doit être garanti que moins de deux enfants séropositifs naissent pour 100 accouchements de femmes porteuses du VIH/Sida alors que dans le cas de la syphilis congénitale, ce doit être moins de 0,5 pour 1000.

Les autorités cubaines ont informé depuis plusieurs mois que Cuba remplit ces deux critères , ce qui a enclenché le mécanisme de validation de l'OPS/OMS.

Edité par Michele Claverie
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

5160714

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 2957
  • Aujourd'hui: 1557
  • En ligne: 104
  • Total: 5160714