Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Ricardo Alarcón met l'accent sur l'importance du rétablissement des relations entre Cuba et les États-Unis

La Havane, 17 août (RHC).- Ricardo Alarcón, intellectuel et ex diplomate cubain a signalé que le rétablissement des relations entre Cuba et les États-Unis a été un impératif des pays latino-américains face aux voisins du Nord qui se sont retrouvés isolés à l'échelle internationale.

Dans des déclarations à notre station de radio, Ricardo Alarcón, qui a participé à plusieurs tentatives d'entente entre Washington et La Havane a mis l'accent sur le caractère positif des résultats des dernières conversations car les États-Unis ont accepté un dialogue dans des conditions d'égalité et de respect.

Ricardo Alarcón a ajouté que la levée du blocus est indispensable pour la normalisation des relations entre Cuba et les États-Unis. Il a précisé :

«Ce qui est difficile c'est que le blocus soit éliminé d'un coup car c'est le Congrès qui doit le faire et il y a, en ce moment une forte opposition à ce propos. Mais le blocus peut être démonté pièce par pièce, comme cela semble être le cas de la tactique que le président Obama est en train d'appliquer. Il est en train de faire ce qui est à sa portée pour supprimer des restrictions. Il y a un point qui a l'appui majoritaire de la société étasunienne : la fin de l'interdiction des voyages des Étasuniens à Cuba. C'est le seul pays au monde où les Étasuniens ne peuvent pas se rendre et qui se trouve très près du leur. La plupart des étasuniens ne comprennent pas cela et ils me l'acceptent pas.

Je crois que l'élimination de l'interdiction des voyages à Cuba est toute proche. Il y a d'autres questions qui vont prendre beaucoup plus de temps. 50 ans se sont écoulés au cours desquels, un tissu inextricable de restrictions a été tissé. Démonter cet enchevêtrement ne sera pas chose aisée. Il faudra une continuité dans l'exécutif. Le mandat d'Obama se termine l'année prochaine. Si la candidate la plus probable est élue, elle va poursuivre cette politique. Elle l'a dit. Du côté républicain, il y a un grand nombre de personnages qui tenteraient de faire le contraire. Je ne crois pas qu'ils puissent tout faire marche arrière mais ils peuvent arrêter un processus qui, nécessairement, va prendre du temps en raison de sa complexité. Mais il y a des choses que même pas le démon ne peut pas faire reculer ».

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

6622574

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 5771
  • Aujourd'hui: 4477
  • En ligne: 161
  • Total: 6622574