Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Un professeur brésilien souligne l'importance du rétablissements des liens entre Cuba et les États-Unis

La Havane, 26 août (RHC).- Le professeur d'université brésilien, Ricardo Guerrero, a mis l'accent sur l'importance du rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et les États-Unis.

Dans des déclarations qu'il a faites à notre station de radio il s'est référé au blocus économique, commercial et financier que Washington fait subir à notre pays depuis plus de 50 ans et dont la levée est une des prémisses pour la normalisation des relations cubano- étasuniennes. Il a signalé :

« Cela fait longtemps que le blocus aurait dû être éliminé et je suis sûr que cela dépend du gouvernement des États-Unis. Il n'a pas encore été éliminé car lors des dernières élections, les Républicains qui sont des forces conservatrices de droite se sont imposés et cela crée des difficultés au sein du Congrès. Cependant, je pense que les négociations du gouvernement avec le Congrès aboutiront à la fin du blocus car il n'a aucun sens, il est sauvage. Le fait qu'en 2015, au 21e siècle , un pays fasse subir un blocus à un autre est une absurdité ».

Au sujet de la participation de praticiens cubains au programme « Plus de Médecins » impulsée par la présidente brésilienne Dilma Roussef il a indiqué :

« Le programme « Plus de Médecins » est fantastique et il aide 54 millions de personnes qui n'en avaient jamais vu un de leur vie. Il y a de petites communes au Brésil dans lesquelles, les médecins cubains ont contribué à faire baisser le taux de mortalité infantile. Au début, il y a eu une certaine réticence de la part des médecins brésiliens car ils n'ont pas la même conception que leurs confrères cubains pour lesquels l'exercice de la médecine est une mission sociale, philosophique, un sacerdoce, quelque chose de sacré. Dans le capitalisme, la médecine est une profession comme n'importe quelle autre et elle doit être très bien rémunérée afin que ceux qui l'exercent aient des voitures et des appartements luxueux. C'est la raison pour laquelle ces médecins brésiliens ne comprenaient pas ce qu'est en réalité le programme « Plus de Médecins ». Au début ils ont pensé que les médecins cubains étaient arrivés occuper leurs postes de travail et graduellement ils ont compris l'importance de ce programme pour leur profession. Maintenant, les médecins cubains sont les bienvenus et leur présence est fondamentale car leur façon de soigner les patients est différente à celle des médecins brésiliens ».

 

 

 

 

 

Edité par Michele Claverie
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

3836180

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4823
  • Aujourd'hui: 2210
  • En ligne: 218
  • Total: 3836180