Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Le ministère cubain des affaires étrangères présente le rapport annuel relatif au blocus étasunien

La Havane, 16 sep (RHC).- Le ministre cubain des Affaires étrangères Bruno Rodríguez Parrilla a présenté ce mercredi, dans une conférence de presse, le rapport que Cuba présentera devant l'Onu sur les dommages provoqués par le blocus étasunien contre notre pays.

Il s'agit du document lié à la résolution intitulée : la Nécessité de mettre fin au blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis d'Amérique à Cuba.

À propos des dommages causés par cette mesure arbitraire étasunienne ces derniers mois, le ministre cubain des Affaires étrangères a considéré que l'impact humanitaire que provoque chaque jour le blocus est extrême et qu'il ne peut pas être comptabilisé. Il a réitéré qu'il s'agit d'une violation massive et systématique des droits de l'homme de tous les Cubains.

Se référant à des exemples récents des dommages humanitaires causés par cette mesure, le chef de la diplomatie cubaine a cité le sujet des hôpitaux d'oncologie, où plusieurs des patients atteints de cancer ne peuvent pas recevoir les radiations ou d'autres traitements au bon moment à cause du manque d'équipements médicaux nécessaires.

Il a rappelé que les dommages accumulés par l'effet du blocus durant ces décennies se montent à 833 mille 755 millions de dollars, ce qui constitue un chiffre très élevé pour une petite économie comme la Cubaine.

Cette politique de Washington, sur la levée de laquelle doit se prononcer le Congrès des États-Unis, est l'obstacle principal pour le développement de l'île et elle provoque des privations chez les familles. "77% de la population cubaine est née et a vécu sous les cruels effets du blocus dont l'impact et le dommage humanitaire est extrême et il ne peut pas être comptabilisé dans des données", -a-t-il indiqué.

Au cours de la conférence de presse, le ministre des Affaires étrangères de Cuba s'est référé à la visite du pape François à notre pays et à ce propos il a signalé que l'on a travaillé pour qu'elle soit mémorable comme sa Sainteté le mérite.

Après avoir considéré que le voyage de l'Évêque de Rome sera transcendant pour toute la nation cubaine, il a assuré que le peuple accueillera cette semaine le chef de l'Église Catholique avec respect, estime et hospitalité.

Bruno Rodríguez a évalué aussi au cours de la conférence de presse les décisions exécutives prises par le président Barak Obama au sujet de l'actuel rapprochement avec Cuba. Il a relevé que bien qu'elles changent quelques aspects des relations bilatérales, elles laissent intact le blocus qui dure depuis plus d'un demi-siècle.

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

3833049

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4441
  • Aujourd'hui: 3902
  • En ligne: 169
  • Total: 3833049