Deux élus du Texas demandent au Congrès d'abroger la loi de rajustement cubain


 

 


 

La Havane, 24 mars, (RHC).- Deux élus du Texas, Blake Farenthold, républicain, et Henry Cuellar, démocrate, ont présenté ce mercredi au Congrès un projet mettant fin aux privilèges que les lois migratoires des États-Unis accordent aux Cubains.

Dans une déclaration commune, les deux élus signalent que ces derniers mois le nombre de Cubains qui ont franchi la frontière des États-Unis par le Texas a augmenté de 60%.

«Après le rétablissement par Barack Obama des relations diplomatiques avec Cuba, ce traitement préférentiel à l'égard des Cubains n'a plus de sens» a déclaré Blake Farenthold.

De son côté, Henry Cuellar s'est prononcé pour une réforme migratoire intégrale tenant compte des plus de 11 millions de sans papiers qui vivent aux États-Unis. «Alors qu'on œuvre à l'obtention de cet objectif, nous ne devons pas accorder des bénéfices sélectifs à un groupe de personnes en raison de leur origine nationale» a relevé Henry Cuellar.

En vertu de la loi de rajustement cubain, adoptée sous l'administration William Clinton, les Cubains ayant réussi à mettre un pied sur le territoire étasunien, peu importe le moyen utilisé pour ce faire, se voient remettre un permis de séjour automatique et des facilités de travail.

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up