Radio Habana Cuba

Una voz de amistad que recorre el mundo
Yarisley Silva : les yeux tournés vers Rio 2016

Yarisley Silva, qui vient de s'imposer il y a à peine quelques jours, au championnat du monde en salle de Sopot, en Pologne, avec un saut de 4 mètres 70 a été frustrée dans son désir de sauter au moins 4, 60 devant son public à La Havane dans le cadre de la Coupe Cuba d'athlétisme, dont elle était l'un des grands attraits, à cause des mauvaises conditions dans lesquelles la piste du stade Panaméricano de l'Est de notre capitale est restée après une pluie battante à l'ouverture de cette compétition. En effet la compétition dans la discipline du saut à la perche a été annulée.

Dans des déclarations à notre station de radio Yarisley s'est référée aux prochaines compétitions auxquelles elle va intervenir.

«  Mon prochain rendez vous est le meeting en salle aux États-Unis, puis la Ligue Diamant, en mai. Je serai présente à la première parade à Doha, au Qatar. J'entends participer aux 7 parades de cette ligue, je crois qu'il y aura aussi une Coupe du monde et il y a aussi les Centraméricains au mois de novembre. Je me prépare pour franchir les 4 mètres 90, ou du moins améliorer mon saut d'un centimètre et établir un nouveau record national. Je vais tout faire pour clore la saison haut la main.

J'ai commencé par une médaille d'or, je vais faire de mon mieux à la Ligue Diamant et je me suis fixée pour but de décrocher une médaille d'or aux Jeux Centraméricains ».

Yarisley Silva a avoué à notre collègue Raul Rodriguez, du Service Sportif de notre station, auquel elle a accordée une interview qu'elle avait hésité au sujet de la participation au meeting en salle de Spot car elle n'avait pas eu une bonne préparation préalable.

« À un moment donné je me suis sentie un peu perdue, mon entraîneur devait me pousser pour que je puisse sauter, mais je me suis dit : Tu dois au moins tenter. J'ai participé à une première compétition à Birmingham . Je n'ai pas fait un bon saut. J'ai sauté 4m 46. Mon entraîneur et moi nous avons décidé que je devais bien me préparer pour le championnat qui était la compétition la plus importante. Ce que nous avons fait. Je suis arrivée au championnat du monde en bonne forme, je me sentais très bien. Mon prof m'a dit. Tu es prête maintenant. Et voilà, j'ai gagné la médaille d'or. Je me rappelle que Jennifer Suhr, la championne olympique n'avait pas encore sauté. Elle était la dernière. Je me disais, si elle arrive à dépasser cette hauteur, j'aurais au moins une médaille, mais elle n'a pas franchi la distance et j'ai gagné l'or. Cela m'a rempli de joie. C'est un résultat inattendu ».

Yarisley avait une médaille d'argent olympique, une autre à un championnat du monde, mais sans doute ce titre représente beaucoup pour elle.

«  Je sens que j'ai réalisé un rêve. J'avais tant rêvé de cette médaille, que je ne me sens pas euphorique mais je me sens bien, plutôt normale. À vrai dire je me suis sentie plus heureuse avec les autres médailles, peu être parce que j'ai du batailler dur pour les décrocher. Ici j'étais un peu plus relaxée. Je ne dis pas que cela a été facile ».

Yarisley se sent-elle prête pour sauter 5 mètres ?

«  Pas encore. Je dois beaucoup me préparer. Je dois continuer d'améliorer ma technique. Je ne me sens pas en pleine forme. J'ai eu un grand déficit d'entraînement. J'ai besoin d'une grande préparation pour y arriver. Je ne pense pas que ce sera à cette saison ».

Ses plans futurs : Continuer de se préparer et obtenir sa qualification pour les JO de 2016 à Rio de Janeiro.

 

 

Editado por Michele Claverie
Comentarios
Deja un comentario
Audio Real
EspañolIdiomas
Revista y Noticieros
  • Cuba Online 23/04/14
  • Noticiero Mañana 23/04/14
Contador de Visitas

865608

  • Máximo: 19729
  • Ayer: 5030
  • Hoy: 641
  • En Línea: 28
  • Total: 865608