Le CIO est favorable au durcissement des sanctions dans les cas de dopage

Édité par Michele Claverie
2013-11-13 14:19:11

Pinterest
Telegram
Linkedin
WhatsApp

Le président du CIO, l'Allemand Thomas Bach, est favorable à augmenter de 2 à 4 ans les sanctions dans les cas graves de dopage. Il a cependant dit que cela n'est pas suffisant pour réussir dans ce combat et il a demandé une plus grande collaboration des gouvernements.

Intervenant à la Conférence Mondiale Anti dopage qui a commencé à Johannesbourg et au cours de laquelle le nouveau code devra être approuvé, Thomas Bach a déclaré que le code, aussi perfectionné soit-il, ne suffit pas à lui seul, car ce qui compte ce sont les résultats sur le terrain.  "Nous avons besoins de contrôles plus ciblés, plus sophistiqués, plus de profils individuels et plus de recherche scientifique.

Le président du CIO a fait savoir que pour les Jeux d'Hiver de Sochi en Russie, prévus en février, plus de contrôles que jamais, seront réalisés y compris ceux qui pourront être faits préalablement partout dans le monde, aux sportifs qualifiés.

 



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up