Le gouvernement du Nicaragua rejette l'ingérence des États-Unis dans ses affaires intérieures

Managua, 23 septembre, (RHC).- Le Nicaragua a rejeté les initiatives des élus étasuniens de conditionner des prêts d'organismes multilatéraux au Nicaragua à des changements politiques dans ce pays centraméricain.

Le Nicaragua a ainsi riposté à l'approbation par la Chambre des Représentants des États-Unis de la dite Nica act, pour exercer des pressions sur ce pays afin que des changements politiques y soient réalisés.

Cette initiative a été promue par la congressiste républicaine, Ileana Ros-Létinen et par le démocrate, Albio Sires.

Le sénateur républicain Ted Cruz a introduit un autre projet pour conditionner l'assistance à ce pays au prétendu renforcement des institutions, au respect de la loi et des droits humains.

Le gouvernement nicaraguayen signale dans un communiqué que ces initiatives s'inscrivent dans le cadre de l'habituelle politique d'ingérence de Washington, qui tout au long de l'histoire est intervenu dans les processus politiques, sociaux et économiques de ce pays.

 

Édité par Tania Hernández



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up