Le Nicaragua exige de l’ambassadeur des États-Unis à Managua qu’il cesse de s’immiscer dans ses affaires internes

Managua, 12 octobre (RHC) Le gouvernement nicaraguayen a accusé l’ambassadeur des États-Unis à Managua, Kevin Sullivan, de s’immiscer dans les affaires intérieures de ce pays d’Amérique centrale.

Le ministère des Affaires étrangères du Nicaragua a publié une note demandant à l’ambassadeur Sullivan "la cessation de ses attaques secrètes, de ses salutations hypocrites, déguisées en une courtoisie diplomatique qu’il a abandonnée il y a longtemps, et qui est plutôt un exemple de l’ingérence continue, perverse et détestable des Etats-Unis au Nicaragua".

Selon le ministère des Affaires Étrangères de de Managua, le diplomate nord-américain s’exprime continuellement, directement et indirectement, au détriment de décisions institutionnelles et de politiques nationales indépendantes du pays centraméricain qui "n’est la colonie de personne".

"Notre souveraineté, qui n’est ni contestée, ni livrée aux barbares féroces, ne peut plus être bafouée ou violée par les mêmes envahisseurs et contrôleurs de toujours", note le texte.

Le Nicaragua appelle l’ambassadeur des États-Unis à adopter une attitude "respectueuse et responsable", dans le contexte de la Convention de Vienne, selon laquelle, dans les relations diplomatiques, tous les États doivent respecter et reconnaître la souveraineté et l’autodétermination des pays concernés.

Cette note s’ajoute aux nombreuses plaintes du Nicaragua selon lesquelles Washington et ses partenaires, comme l’Union européenne (UE) tentent de s’immiscer dans les affaires intérieures du pays et frappent de sanctions leurs autorités et le peuple en vue de mettre fin au gouvernement de Daniel Ortega qui défend la souveraineté du pays et est ouvertement anti-impérialiste.

Les pressions des pays occidentaux, avec les Etats-Unis en tête, et les campagnes de diffamation contre le chef d’état sandiniste ont augmenté depuis que celui-ci a présenté sa candidature pour briguer un nouveau mandat aux élections du 7 novembre.

 

Source Prensa latina

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up