Les FARC- AP déclarent qu'un cessez-le-feu bilatéral, en Colombie, favoriserait l'avancée du dialogue de paix

Bogota, 8 septembre (RHC-NTX-AFP)- Les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie-Armée du Peuple ont insisté sur le fait qu'un cessez-le-feu bilatéral créerait un meilleur climat pour le déroulement des négociations de paix qui ont lieu à La Havane.

Dans des déclarations au journal “El Colombiano”, Andrés Paris membre de la délégation des FARC, a signalé que cela créerait une ambiance de tranquillité pour le dialogue et serait une position cohérente en faveur de la paix.

Vendredi dernier, le président de la Colombie, Juan Manuel Santos, a confirmé son refus de décréter un cessez-le-feu tant qu'un accord final mettant fin au conflit armé ne sera pas adopté.

Ce dimanche , les FARC-AP et le gouvernement ont créé à La Havane une sous-commission pour aborder l'égalité de genre et en particulier, la situation de la femme en Colombie.

La sous-commission devra garantir que l'accord final qui sera adopté dans la capitale cubaine soit clair concernant les droits des femmes.

Édité par Peio Ponce



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up