La Russie signale que la position des opposants syriens menace les conversations de paix

Édité par Michele Claverie
2013-10-28 13:49:44

Pinterest
Telegram
Linkedin
WhatsApp

Moscou, 28 octobre (RHC-AFP)- Moscou a qualifié de révoltant le refus catégorique d'une vingtaine de groupes islamistes de participer à la conférence de paix, Genève- Deux, placée sous les auspices des États-Unis et de la Russie pour trouver une issue politique à la guerre civile de ce pays arabe.

Après s'être réuni avec son homologue d'Ukraine, Leonid Kozhara, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a signalé que la situation exige l'intervention immédiate de ceux qui ont une influence sur l'opposition syrienne.

L'envoyé spécial de l'ONU et de la Ligue Arabe pour la Syrie, Ladhkar Brahimi, est arrivé à Beyrouth en route vers Damas, dans le cadre d'un périple international pour préparer la conférence de la ville suisse, prévue en novembre prochain.

 



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up