La conférence de paix sur la Syrie et la destruction des armes chimiques sont prioritaires dans l'agenda de l'ONU

Édité par Michele Claverie
2013-11-05 13:56:20

Pinterest
Telegram
Linkedin
WhatsApp

Nations- Unies, 5 novembre (RHC-PL)- L'organisation de la seconde Conférence Internationale de Genève à la recherche d'une issue politique du conflit syrien et la destruction des armes chimiques dans ce pays arabe sont prioritaires dans l'agenda de l'ONU.

L'envoyé spécial de l'organisme mondial et de la Ligue Arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, avec les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité, ont eu une première rencontre avec les hauts fonctionnaires de la Russie et des États-Unis, puis une autre avec des représentants de la Chine, de la France et de la Grande Bretagne.

Depuis plusieurs semaines, Lakhdar Brahimi accomplit un intense programme pour la matérialisation de Genève II, forum qui cherche à trouver une solution pacifique à la crise en Syrie où des bandes armées financées depuis l'étranger agissent.

L'ONU signale que les conditions logistiques sont créées pour la nouvelle réunion, qui aurait parmi les obstacles à surmonter les différentes positions entre les groupes opposants, le terrorisme dénoncé par Damas et l'objectif des États-Unis et de ses alliés d'aboutir à une transition qui sorte du pouvoir le président Bashar-al-Assad.



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up