Le premier ministre grec réitère sa ferme position face aux créanciers

Athènes, 4 juillet (RHC-PL)- Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, a réitéré devant des milliers de ses partisans sa ferme position en faveur du non lors du référendum de ce dimanche et il a affirmé que l'objectif est de rester au sein de l'Union Européenne mais avec dignité

Il a souligné sa condamnation de la politique des coupes promue par la Commission Européenne , la Banque Centrale Européenne et le Fonds Monétaire International.

Le chef du gouvernement grec a rappelé que le chantage de ce groupe avec un ultimatum à son pays a causé l'indignation parmi la population grecque et dans d'autres pays du continent.

 

Édité par Michele Claverie



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up