Thomas Wilner considère qu'Obama a la faculté de fermer la prison de Guantánamo bien qu'il n'ait pas le soutien du Congrès

Washington, 24 février, (RHC-Cubadebate).-L'avocat étasunien Thomas Wilner considère que le président Obama a la faculté de fermer la prison de Guantánamo et d'autoriser le transfert des détenus aux États-Unis bien qu'il n'ait pas le soutien du Congrès.

Dans une interview publiée par le site Cubadebate, Maître Thomas Wilner, qui a été chargé de cas de prisonniers de ce centre, a cependant signalé qu'il n'est pas sûr qu'Obama use de ses prérogatives à ce sujet, car d'autres futurs présidents les utiliseraient mais au sens contraire, pour rétablir par exemple la torture tel que l'a proposé le candidat républicain, Donald Trump.

Thomas Wilner a également relevé qu'il ne croit pas que le Congrès donne son consentement au transfert des détenus de Guantánamo aux États-Unis et a ajouté qu'Obama pourrait prendre d'autres mesures, mais il faudrait qu'il arrive à convaincre tout d'abord les législateurs de fermer la prison.

Par ailleurs, l'avocat étasunien a indiqué que les possibilités d'implémentation du plan sur la Base navale sont limitées, et que ce plan pourrait être appliqué même après que le chef d'État quitte le pouvoir.

 

 

Édité par Lisandra Marrero



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up