L'entreprise publique socialiste et son engagement envers le peuple

Photo: Estudios Revolución

La Havane, 18 oct. (RHC)- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, a mis l’accent ce dimanche sur la nécessité de consolider le système des entreprises publiques.

Devant les chefs d’un groupe de grandes entreprises cubaines, le président Díaz-Canel a souligné l’importance politique de cet objectif.

«Nous insistons sur le renforcement de notre entreprise d'État en tant qu’acteur fondamental de notre modèle économique et social socialiste et ce n'est pas seulement une définition économique mais aussi une définition politique, c'est une définition du système, c'est le renforcement de la fonction d'un acteur qui pour nous est essentiel, qui représente une partie importante de la propriété étatique socialiste des principaux moyens de production, et si nous ne la développons pas, nous ne construisons pas le socialisme».

La réunion effectuée ce dimanche a analysé les résultats de la tâche «Mise en Ordre» et l’impact des possibilités ouvertes pour l'entreprise socialiste d'État en tant que principal acteur de l'économie cubaine.

La nécessité d'interconnecter les secteurs, d'établir des liens efficaces, de se tourner vers le marché intérieur afin d'accroître l'offre à la population, d'être innovant et de remplacer les importations a été ratifiée au cours de la réunion.

Lors de l'échange, la société cubaine de meubles a été présentée comme un exemple positif, un résultat soutenu par le lien avec le tourisme, qui a un impact sur l'amélioration technologique de cette industrie.

Pour sa part, Alejandro Gil, vice-premier ministre et ministre de l'Économie et de la Planification, a mis en avant la nécessité de mettre de plus en plus de producteurs en fonction de la demande nationale.

Alejandro Gil a d’autre part mis l’accent sur les grandes transformations faites à l’économie nationale malgré le renforcement du blocus économique, commercial et financier que les États-Unis infligent à notre pays et le rôle qui revient aux entreprises publiques.

«Je crois que cette année a porté beaucoup de transformations. Il y en a beaucoup d’autres à faire. Faisons-les ensemble. Il y a des conditions favorables dans le pays pour que l'économie se redresse progressivement avec une contribution essentielle de nos entreprises publiques».

Dans ses conclusions de la réunion, le chef d'État cubain a souligné qu'il était important d'étudier le contenu des documents directeurs. Il a commenté certains articles de la Constitution du pays qui ratifient les concepts du rôle et des fonctions de l'entreprise publique socialiste, le caractère essentiel de l'application de la science et de l'innovation, de la responsabilité sociale et de la participation des travailleurs.

«Tout d’abord, il doit y avoir des espaces de débat où les travailleurs fassent connaître leurs critères, fassent des propositions et expriment leurs préoccupations, et des espaces aussi pour encourager le dialogue sur ce qui a été discuté et débattu, tout cela devant s'accompagner d'une transparence qui se matérialise dans la responsabilité entre ceux qui dirigent les entreprises, et les collectifs de travailleurs».

À un autre moment de son discours, Miguel Díaz-Canel a appelé à une réflexion stratégique sur l'utilisation de l'énergie dans le contexte actuel du pays, basée sur les sources renouvelables.

Il a ajouté que nous disposons actuellement de meilleures conditions pour faire avancer notre système d'entreprises publiques, suite à la mise en œuvre de la tâche Mise en Ordre et à l'approbation de nouvelles mesures pour le secteur, ainsi que par les possibilités qui s'ouvrent avec l'émergence de nouveaux acteurs. Malgré le blocus nord-américain, le pays a des défis à relever, a-t-il assuré.

Source: Radio Rebelde

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up