Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Trump attise la guerre douanière

Le président des États-Unis, Donald Trump, a mis dans un grave danger un pacte commercial avec la Chine que le monde attendait avec espoir, lorsqu'il a annoncé soudainement l'entrée en vigueur vendredi prochain   d'une hausse de tarifs douaniers pour les produits du Géant Asiatique pour une valeur de 200 milliards de dollars. 
Comme il est habituel dans son système de négociations, très similaire à celui  de Vito Corleone, le chef maffiosi qu'a décrit Mario Puzo dans son roman Le Parrain, le magnat-président  a braqué pratiquement un revolver sur la tête de sa contre-partie pour lui proposer « une option qu'elle ne pouvait pas rejeter ». 
La mauvaise nouvelle intervient juste au moment où l'on attend de nouvelles conversations qui devraient mettre fin  à une guerre commerciale qui dure depuis 300 jours déjà et qui a coûté beaucoup d'argent pas seulement aux principales parties en conflit, la Chine et les États-Unis, mais aussi à d'autres pays. 
Avec sa politique extérieure habituelle assortie d'une profusion de messages sur twitter, Donald Trump a ajouté que d'autres produits chinois pour 325 milliards de dollars exemptés jusqu'à présent de tarifs douaniers seront frappé de taxes. 
Cela veut dire que le total des exportations chinoises vers les États-Unis sera frappé de tarifs douaniers ce qui accentuera les contradictions entre les deux principales puissances économiques et mettra dans une situation difficile  les pays qui suivent les normes de l'OMC, l'Organisation Mondiale du Commerce.
Donald Trump avance le prétexte selon lequel la Chine a bénéficié pendant très longtemps des politiques commerciales des administrations nord-américaines précédentes et que les recettes à titre de hausse des tarifs sont en train de permettre d'équilibrer l'économie de son pays.  
Cependant, le site Axius a signalé que cette affirmation est incorrecte car ceux qui paient les tarifs sont les chefs d'entreprise qui importent des marchandises et pas la Chine et que cela a un impact négatif  sur l'économie des États-Unis car, soit les prix au détail augmentent soit les compagnies doivent réduire leurs bénéfices. 
Les faits démontrent qu'après presque un an de guerre commerciale, les résultats vont dans le sens contraire de ce qu'a pensé Trump, car le déficit avec la Chine a établi en 2018 un record de 419 milliards 200 millions de dollars et les exportations étasuniennes vers ce pays ont chuté de 7%. 
C'est-à-dire que malgré le discours patriotard de la Maison-Blanche et malgré la hausse des tarifs douaniers, l'on continue à acheter plus que l'on ne vend au Géant Asiatique.  
Pour le moment, l'annonce du président étasunien a provoqué une baisse sur les bourses, baisse qui s'est étendue au marché des devises et le monde des affaires est, semble-t-il en train de retenir le souffle dans l'attente de la réaction finale de Beijing à cette nouvelle hausse de tarifs douaniers. 

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

7361842

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 5748
  • Aujourd'hui: 6987
  • En ligne: 191
  • Total: 7361842