Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

La Russie rejette de nouvelles accusations des États-Unis sur le traité nucléaire

Sur la photo, Sergueï Riabkov

Sur la photo, Sergueï Riabkov

Moscou, 19 décembre (RHC)- La Russie a rejeté les accusations des États-Unis sur une présumée violation du Traité sur les Armes Nucléaires à courte et à moyenne portée , accusations qui manquent complètement de preuves concrètes.

Dans des déclarations au quotidien  Kommersant,

le vice-ministre russe des Affaires étrangères,  Sergueï Riabkov, a précisé qu’en 5 ans de discussions sur l’application de cet accord, Washington a été incapable de présenter au moins une preuve crédible d’une quelconque violation commise par la Russie.

Il a ajouté que les autorités russes n’ont pas non plus reçu de réponse à l’initiative avancée par le ministre de la défense,  Sergueï Shogun, au chef du Pentagone, James Matis, pour une analyse de cette question à niveau d’experts militaires.

Le quotidien a expliqué que la Russie n’a ni fabriqué ni testé des missiles pouvant rentrer dans les paramètres établis dans le protocole, c’est-à-dire, entre 500 et 5000 kilomètres et que cela inclut le missile ailé russe  9M-729, qui a une portée de 480 kilomètres .

La Russie a dénoncé le fait que dans un premier moment, la Maison-Blanche a annoncé sa sortie unilatérale du Traité sur les Armes Nucléaires à courte et à moyenne portée et qu’elle cherche maintenant à justifier l’abandon du pacte en avançant le faux argument d’une présumée violation de ce traité par Moscou.

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

6745447

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4132
  • Aujourd'hui: 2368
  • En ligne: 164
  • Total: 6745447