La Chine rejette de nouvelles accusations des États-Unis

Beijing, 16 avril (RHC)- Le gouvernement de la Chine a rejeté aujourd’hui les accusations du Département d’état des États-Unis au sujet de prétendus essais nucléaires secrets par ce pays asiatique.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a qualifié les dénonciations de fausses et il a signalé qu’elles ne méritent pas d’être réfutées. Le porte-parole a déclaré à la presse que la Chine honore les engagements des traités sur le contrôle d’armes.

Un document publié hier prétend que le géant asiatique a maintenu durant 2019 un niveau élevé d’activités sur son site d’essais d’armes nucléaires Lop Nur, dans le nord-ouest du pays.

Il cite en particulier « les possibles préparatifs de la Chine pour rendre opérationnel Lop Nur durant toute l’année ; sa présumée utilisation de chambres de contention d’explosifs ainsi que « vastes activités de forage sur le site.

Il met en outre l’accent sur un présumé manque de transparence de Beijing y compris le présumé blocage de transmissions de données radioactives et sismiques depuis des senseurs liés à un centre de monitoring opéré par l’agence internationale qui vérifie le respect du Traité d’Interdiction Totale des Essais Nucléaires de 1996.

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up