Evo Morales lance une mise en garde contre un nouveau coup d’état en Bolivie

Buenos Aires, 8 août (RHC)- L’ancien président bolivien Evo Morales a dénoncé les plans d’un nouveau coup d’état dans son pays par le Commandant des Forces Armées, Sergio Orellana et le ministre de l’économie, Oscar Ortiz.

« L’on prépare un nouveau coup d’état en Bolivie dont le plan est dirigé par les généraux Ortiz et Orellana ; il tente d’instaurer un gouvernement de civiles et de militaires. À cette fin deux avions avec des armes sont arrivés des États-Unis et des franc-tireur ont été déployés à El Alto  et à Chapare » a indiqué Evo Morales sur son compte twitter.

Il a signalé que le gouvernement transitoire a envoyé des franc-tireurs à la ville d’El Alto et dans le Tropique de Cochabamba.

Ils le font contre des groupes de citoyens qui défendent les élections et la démocratie. Ils prétendent utiliser des armes calibre 22 et 25 pour accuser des mouvements sociaux de provoquer des affrontements.

Pour sa part, le ministre de l’intérieur, Arturo Murillo a annoncé le recours imminent à des forces de la police et aux militaires pour en finir avec les blocages de routes  dans six des neuf départements du pays au cours de la cinquième journée de protestations contre le report des élections.

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up